Vous préférez habiter sur la Lune ou sur Mars ? Je ne sais pas quelle mouche pique les milliardaires à vouloir s’approprier l’espace (égo démesuré, vrai enjeu commercial, les deux ?) mais je vous disais donc que la guerre fait rage entre eux. Et en particulier entre Elon Musk et Jeff Bezos. Pour le premier, l’objectif est mars même si sa fusée à des aires de celle « d’objectif lune » de Tintin. Puisque notre planète est trop petite et trop polluée, pourquoi ne pas aller voir ailleurs…sans doute pour faire la même chose. Pour Bezos, il s’agit d’aller installer une colonie sur la lune, tout simplement. Je pourrais aussi ajouter dans la course Richard Branson (le patron de Virgin) mais ses ambitions sont plus modestes et pragmatiques. En effet, il veut développer des voyages spatiaux (d’une durée d’environ 2h50) pour la somme de 250 000 dollars la balade (six passagers à bord).

Mais derrière ces doux rêveurs, surtout les deux premiers, il y a aussi quelques enjeux et une volonté politique indéfectible en la présence de Donald Trump. Le président américain est aussi un rêveur, il a le rêve d’une Amérique prospère, glorieuse et conquérante et ce genre de mission colle parfaitement au profil. Mais la conquête spatiale est risquée et ruineuse aussi la NASA pourrait bien s’associer avec l’un de ces milliardaires pour réaliser ce rêve. Ces deux là font donc les yeux doux à la NASA en espérant remporter un marché qui, au delà de la gloire, pourrait avoir des retombées économiques. Certes, on pense là au très long terme, avec une certaine « démocratisation » des voyages spatiaux mais il faut s’y positionner très tôt.

Alors le premier à dégainer a été Jeff Bezos avec sa société Blue Origin, créée en 2000. Une entreprise qui compte plus de 2 000 salariés qui a réalisé « Blue Moon », présenté par Jeff Bezos le 9 mai dernier. Un grand alunisseur, pesant plus de 3 tonnes à vide et 15 tonnes en charge avec un seul moteur est susceptible d’emporter sur la Lune, outre des instruments scientifiques et des véhicules, un engin pressurisé pour humains. Le premier alunissage est prévu en 2024 sur le pôle sud de notre planète la plus proche. Pourquoi ? Il s’y trouve de l’eau glacée qui serait exploitée (mais pas pour l’apéro).

Elon Musk, arrivé un peu plus tard dans la course avec sa société SpaceX mais n’a pas manqué de se moquer de son « collègue »et néanmoins concurrent. Le projet d’Elon Musk serait présenté officiellement le 20 juin prochain avec son lanceur Starship avec lequel il espère envoyer la première mission habitée sur Mars. Le délai prévu est le même que celui de Jeff Bezos avec l’idée de développer un sorte de village sur Mars, puis des villes…pauvres planètes, nous voilà ! Reste à savoir si les bénéfices espérés seront un jour au rendez-vous où s’il ne s’agira que d’une « danseuse » hors de prix. Entre un Elon Musk qui laisse sa société flirter avec la faillite et un Jeff Bezos qui détruit le petit commerce, l’emploi et malmène ses salariés, on se dit que dans cet univers, il y a décidément quelque chose qui ne tourne pas rond.

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

«L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

 

Pin It on Pinterest