Un robot contre les AVC !

AVC. Accident Vasculaire Cérébral…une des causes majeures de mortalité dans le monde. Un AVC toutes les 4 minutes en France (140 000 cas par an, en augmentation) qui tue ou tue dans l’année (20%) ou laisse des séquelles neurologiques importantes pour 60 % des cas. Aujourd’hui la solution est d’intervenir vite, très vite (moins de 2 heures, mais surtout moins d’une heure pour éviter de lourdes séquelles) et l’on utilise un fil très fin passé par l’aine pour aller déboucher les artères. C’est assez long, cela expose les médecins (guidage par rayon X) et peut entraîner des lésions des vaisseaux…bref, peut mieux faire. Eh oui la robotique pourrait bien être la solution, non pas au risque d’AVC mais à cette intervention qui deviendrait moins invasive et plus sûre pour les patients comme pour les médecins.

Cette fois pas de robot à distance mais l’on parle de miniaturisation extrême. Il s’agit même d’un procédé assez « simple ». Une petite capsule, un « micro robot biocompatible » intègre des aimants dans une tige en polymère souple (à base de nitinol, alliage de nickel et de titanium pour ceux que la technologie intéresse) enrobé d’une peau d’hydrogel lubrifié…Sa particularité ? Sa taille, à peine un demi millimètre de diamètre, ce qui rend beaucoup plus sûre sa navigation dans les vaisseaux sanguins. Cette micro merveille conçue par deux chercheurs du fameux MIT (Massachusetts Institute of Technology) offre beaucoup d’espoir. Xuanhe Zhao et Yoonho Ki de l’unité du « Zhao Lab » de l’Institut veulent aussi faire évoluer leur « bébé ».

Le micro robot pourrait aussi détruire des caillots sanguins par anticoagulant délivré localement ou par une destruction laser. Enfin,  et on y revient, il pourrait être piloté à distance par un chirurgien aux commandes de manettes et ainsi intervenir plus rapidement à distance si nécessaire. Effectivement, la rapidité d’intervention est primordiale dans ce type d’accident…Si les « grosses machines » comme le robot chirurgien « Da Vinci » semblent prendre leur place dans le paysage de la chirurgie, l’avenir de « l’infiniment petit » est certainement encore à explorer.

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

«L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

 

Pin It on Pinterest