Robolution, les capitaux étrangers vont être sous surveillance ! C’est vrai qu’il serait sans doute temps de s’en inquiéter ! Le système n’est d’ailleurs pas toujours transparent lorsque des fonds d’investissements s’intéressent à des entreprises ou des startups. D’où viennent ces fonds et quels sont ces investisseurs ? Sont-ils tous seulement animés par la rémunération de leur placement ? La question se pose d’autant plus que si la France a décidé d’investir dans la robotique et l’Intelligence Artificielle, elle le fait avec des moyens « dérisoires » en laissant la porte ouverte à des capitaux étrangers. Tous bien intentionnés ? Rien n’est moins sûr et je vous laisse imaginer les dérives possibles lorsqu’il s’agit de systèmes de cryptage ou liés à la Défense ! Le gouvernement a donc imaginé un décret qui sera applicable dès le 1er janvier et dont la publication au Journal Officiel (Décret n° 2018-1057) du 29 novembre 2018 relatif aux investissements étrangers qui vont être soumis à autorisation sur certaines nouvelles activités, liée à la robotique.

Au premier rang, bien entendu, la cybersécurité et l’Intelligence Artificielle, mais aussi la robotique, la fabrication additive et les semis conducteurs. Tout cela en ce qui concerne les activités de recherche et développement. Le décret renvoie à un article du code monétaire et financier (Article R 135-2) qui définit la liste des activités concernées. Un écran de fumée ? Il fallait faire quelque chose, c’est certain mais la protection des données reste hautement vulnérable quelle que soit la protection mise en place. N’oublions pas non plus que les appareils que l’on utilise proviennent déjà d’autres pays et qu’ils peuvent tout à fait servir de « Cheval de Troyes » ! Au moins nous avons un décret, ouf, je respire, nous voilà bien protégés, même s’il semblerait que notre gouvernement ait d’autres préoccupations plus « immédiates » pour le moment ! Le décret ne résoudra pas tout mais il fallait de toute façon faire quelque chose, au moins pour se donner bonne conscience…

Il n’est pas trop tard…Mais presque !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné ».

Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com. »

 

 

Pin It on Pinterest