Parti Pirate, vers une réflexion sur le numérique ? Pour faire suite à l’article d’hier sur les affaires d’égo et de domination économique entre la Chine et les Etats-Unis, les élections européennes ont entre temps livré leurs résultats. Si l’ascension de l’extrême droite était attendue (je ne ferai pas de commentaire sur ce point), la répartition politique nouvelle pourrait mettre fin, au moins en partie, aux petits arrangements entre amis des partis « historiques » libéraux…C’est du moins ce que certains semblent penser mais avant que les choses ne bougent, il va falloir une peu de temps (le mammouth…). Mais si il y a un point qui a été absent de la campagne, c’est le numérique. L’économie, l’emploi, l’immigration, la fiscalité, etc…rien ou quasiment rien sur le numérique à l’heure où la Chine, les Etats-Unis mais aussi la Corée du Sud et la Russie prennent leurs aises face à une Europe qui n’a guère d’autres arme à opposer que…de la réglementation !

Il y a bien un parti qui n’a pas obtenu de siège en France mais qui en aura finalement 4 au parlement européen, c’est le parti Pirate…Un siège en Allemagne occupé par Patrick Breyer, qui remplace l’eurodéputée Julia Reda représentant le mouvement, le tout sur fond de scandale sexuel… Ce parti qui milite pour les libertés numériques a fait en partie campagne sur la protection des données personnelles ou la neutralité du Net. Une position proche de celle des partis écologistes et en particulier des verts allemands. Des verts en forte progression un peu partout mais surtout en Allemagne après les renoncements successifs d’Angela Merkel, comme sur les centrales à charbon par exemple. Ce parti se présente ainsi :

« Le Parti Pirate est un mouvement politique international ralliant celles et ceux qui aspirent à une société capable de : Partager fraternellement les savoirs culturels et scientifiques de l’humanité; Protéger l’égalité des droits des citoyens grâce des institutions humaines et transparentes; Défendre les libertés fondamentales sur Internet comme dans la vie quotidienne. Ainsi, face aux systèmes politiques et économiques actuels, dépassés par la révolution numérique, le Parti Pirate constitue une nouvelle aventure humaine pour construire et apporter une réponse politique aux aspirations des citoyens pour un monde réellement libre, juste et solidaire »

Avec quatre élus au total, le chemin sera sans doute long mais une réflexion sur les libertés et le numérique serait en effet le bienvenu dans une Europe qui semble totalement dépassée par les événements et les enjeux…

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

«L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

Pin It on Pinterest