Oui, la robotique ne tient qu’à un fil ! Un fil…électrique. Oui, sans électricité, pas de robots, d’ordinateurs et tout un tas d’autres choses dont il serait bien dificile de se passer. Imaginez votre tête si vous deviez frotter des silex pour démarrer vos feux gaz (coup de bol il n’est pas électrique), mais bon avec un briquet c’est la même chose. Où je veux en venir ? Tout simplement rappeler que toute cette technologie est bien fragile et faire reposer l’humanité sur elle est sans aucun doute un peu suicidaire. Qui serait capable de revenir en arrière, et dans quelles conditions ? Nous n’en sommes pas là mais parfois les journées laissent un drôle de goût amer.En pleine rédaction de mon papier quotidien sur mon fidèle ordinateur, d’un coup d’une seul, sans avoir la bienséance de prévenir, le black-out total ! L’écran noir, plus rien ! Oui évidement, premier réflexe, l’alimentation électrique, la fameuse, sans qui rien de tout cela ne serait possible. Branchée, pas de panne de ce côté là.

Alors coup de fil à mon informaticien préféré et là, je vous le dis, un immeuble me tombe sur la tête. Oui, rien de moins, et encore l’image n’est pas trop forte. Exagéré ? Oui, c’est certain mais je dois boucler l’édito du jour, alors docteur c’est grave ? Oui, la machine est hors d’âge (4 ans, une antiquité !) ce n’est pas réparable, la pièce ne se fait plus et de toute façon cela coûterait aussi cher qu’une machine neuve. Et là je sans que la pomme me prend pour une poire. Une irrépressible envie de tout jeter par la fenêtre est en train de m’envahir mais je résiste. Il faut se rendre à l’évidence de l’obsolescence programmée. Alors je me dis que tous ces systèmes, ces robots de plus en plus perfectionnés, tout ceci demande une énergie de plus en plus grande. Une course sans fin qui ne s’arrête que quand la machine dit stop, pour mieux reprendre avec sa remplaçante. Pauvres de nous, la Roblution est en marche. Alors essayons plutôt d’en profiter au lieu de la subir, ce sera déjà cela de gagné !

Il n’est pas trop tard…Mais presque !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné ».

Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com. »

Pin It on Pinterest