Next 40, la victoire des bleus ? C’est le nouveau cheval de bataille de notre gouvernement. C’est notre « CAC 40 » à nous…C’est en tout cas ce qu’a dit et répété notre ministre Bruno Lemaire et son acolyte Cédric O, secrétaire d’Etat au numérique. Il s’agit d’un classement des entreprises de la « Frenchtech » ; entendez par là, des startups françaises en pleine croissance avec pour objectif de les aider à se développer et lever des fonds. Il ne s’agit pas encore d’une cotation boursière. L’idée est aussi de passer de 40 à 120 en fonction des critères retenus. Pour l’heure, il s’agit de valoriser ces entreprises pour en faire des licornes. Derrière ce nom enchanteur se cachent des entreprises valorisées à plus d’un milliard de dollars et même notre président Macron en rêve. Oui, lui aussi rêve de licornes, au nombre précis de 25 même…d’ici 2025.

Cela passe par un réseau de correspondants dans l’administration comme « facilitateurs » dans les méandres de notre belle organisation publique. Avec un engagement des institutionnels français à hauteur de 5 milliards d’euros, les choses semblent amorcées et le « French Tech Visa » permettra le recrutement de talents venus d’autres pays. Alors on trouve dans la liste des 40 les grands noms du secteur en France comme Blablacar, Deezer, Doctolib, OVH, Voodoo et pas mal d’autres, un peu moins connus. Le jury, présidé par Céline Lazhortes, fondatrice de Leetchi et Mangopay, concerne les licornes françaises non cotées mais valorisées à plus d’un milliard de dollars donc ainsi que celles qui ont levé des fonds supérieurs à 100 millions d’euros au cours des trois dernières années. Et même d’autres critères à cumuler pour pouvoir y rentrer pour les autres…bref, bien rôdé.

Avec tout cela, la FrenchTech se sent pousser des ailes même si se battre avec les géants reste encore difficile. Soulignons l’effort même et même si les chiffres donnent le tournis, cela reste très modéré tout de même (40 milliards par an pour la Chine…). Bon, soyons beaux joueurs, « allez les bleus ! »

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

«L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

Pin It on Pinterest