Ne seriez vous pas un peu naïfs ? J’en suis resté bouche bée ! Enfin disons que je n’avais pas imaginé cela alors que ce n’était un secret pour personne. A la Robolution je vous ai déjà parlé de Pepper, devenu Ziggy, le robot d’Aldebaran racheté par SoftBank. J’ai déjà évoqué également les performances « miteuses » de Sophia ou d’autres encore. Oui, l’Intelligence Artificielle n’est absolument pas en mesure d’être l’équivalente de l’intelligence humaine. Evidemment, et là on peut aller se rhabiller (ou chercher un autre job), pour des taches répétitives, l’analyse et la synthèse de données, on ne fait pas le poids. Mais pour le reste…et bien non ce n’est pas au point.

Je croyais que tout le monde le savait, même si, il est vrai, chercheurs et startups tentent de nous faire croire au miracle avec des prouesses que ne réalisent jamais leurs jouets. Faire le buzz est une chose, tenir ses promesses en est une autre. Tenez, prenez Boston Dynamics. Leurs « animaux » robots sont capables d’exploits physiques étonnants…pour des robots. Après des années de recherche, ils parviennent à reproduire imparfaitement ce que l’homme ou l’animal peut faire. Tout ceci au prix (élevé) de longues recherches…

Alors il semblerait que seuls les geeks se fassent avoir…L’entreprise s’appelle Eurecia, éditrice de logiciels de gestion des ressources humaines basé à à Castanet près de Toulouse. Ils avaient « embauché » (acheté 20 000 euros…et pas de charges sociales) un robot Ziggy dans l’entreprise avec l’ambition d’une vraie relation avec les salariés et aussi la possibilité d’une relation client avec leurs logiciels de gestion implantés dans le petit robot rigolo. Patatras… Au bout de 10 mois d’expérimentation infructueuse, l’entreprise met un terme au projet. Oh Ziggy n’ira pas à la casse, il se contentera de dire bonjour à l’accueil mais il n’aura même plus le droit d’aller sur les salons. Au placard le Ziggy !

Non, ce qui m’épate dans cette histoire, et elle bigrement révélatrice de ce qui se passe, c’est la « naïveté » des dirigeants de cette entreprises qui avaient placé la barre bien haute…pour un robot !  Pascal Grémiaux, président-fondateur d’Eurecia a même avoué dans une interview de la presse locale : « Nous étions très emballés au départ et nous avions de fortes attentes véhiculées par les médias et les vidéos sur le sujet. Mais nous avons déchanté ». Je ne sais pas à quels médias il fait référence, mais il devrait trier un peu !

En fait, sa conclusion de l’interview, au même Pascal Grémiaux, se suffit à elle même. « J’aurais rêvé que le robot puisse ouvrir des portes ou servir le café mais c’est encore trop demander. La technologie n’est pas encore assez performante et mature. Les bénéfices d’un robot sont beaucoup plus clairs dans le monde industriel pour éviter à l’homme certaines tâches répétitives ou fastidieuses. Cette expérience m’a permis de démythifier beaucoup de choses. Quelle que soit l’intelligence d’un robot, il ne remplacera jamais la richesse de l’interaction humaine ». En voilà un qui débarquait un peu d’une autre planète et qui remet les pieds sur terre.

Les progrès de l’IA sont chaque jour plus spectaculaires, pas de doute. Mais crier au génie lorsqu’un algorithme arrive à faire attraper une fourchette à un robot…pas de quoi en faire un fromage. Les domaines de performances sont bien identifiés et je ne doute pas qu’il vont s’étendre, mais un peu de pragmatisme ne nuit pas. Prenez la conduite autonome. C’est de l’analyse de données, mais elles sont si nombreuses et changeantes qu’il faudra des millions de kilomètres d’expérimentation pour y arriver. Les systèmes sont encore imparfaits mais ils progressent. Mais ce n’est qu’une infime part de ce que sait faire un humain… La Robolution est inévitable, gardons néanmoins les pieds sur terre et soyons réalistes. Ce peut aussi être une opportunité, et ça, je peux vous aider à la saisir !

Il n’est pas trop tard…Mais presque !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné ».

Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com. »

 

Pin It on Pinterest