Le secteur de l’aviation continue d’innover malgré la grave crise qu’il traverse en travaillant avec des sociétés spécialisées dans la Recherche & Développement afin de créer des avions robotisés sûr et relancer ce secteur meurtri par le COVID19 !

La technologie a toujours été le nerf de la guerre en aviation (sans parler du côté commercial avec la guerre des prix pour certains) et Airbus frapperait un grand coup si les tests prévu portaient leurs fruits !

Luminar, un fabricant de capteurs lidar laser récemment rendu public, va au-delà des voitures à conduite autonome et s’associe à la branche « technologies avancées » d’Airbus pour déterminer si la vision 3D améliore la sécurité des avions et peut contribuer à la capacité de vol autonome.

La société basée à Palo Alto, en Californie, fournit à Airbus UpNext des capteurs lidar destinés à être utilisés avec sa plate-forme de démonstration VERTEX, mais ne divulgue pas les conditions financières. Les équipes des deux sociétés évalueront dans quelle mesure la technologie de Luminar améliore la détection et la perception des avions, dans le cadre de l’objectif d’Airbus UpNext de développer des avions autonomes.

« Nous ne pouvions pas imaginer un meilleur partenaire qu’Airbus. L’un des plus grands marchés adjacents est l’industrie de l’aviation, qui représente près de 1 000 milliards de dollars, et c’est une opportunité directe pour nous de pouvoir faire la différence », explique à Forbes Austin Rusell, fondateur et PDG milliardaire de Luminar. « La principale transformation ici est un changement avec nous passant d’une concentration exclusive sur le côté des véhicules autonomes à des marchés adjacents, en tirant parti de près d’une décennie de travail et de centaines de millions de dollars d’investissement qui ont été consacrés à la construction et au perfectionnement de ce produit. »

Luminar se prépare à accélérer la production de ses capteurs de haute technologie après avoir conclu des accords de fourniture avec des partenaires tels que Volvo Cars, Daimler Trucks et la société chinoise SAIC pour ses nouveaux véhicules électriques de la marque R. La capacité du Lidar, acronyme de « light detection and ranging » (détection et télémétrie par la lumière), à créer des cartes 3D « nuage de points » en faisant rebondir des faisceaux laser sur des objets environnants, ajoute une couche de sécurité essentielle aux systèmes de vision, y compris les caméras et les radars, sur lesquels s’appuient tous les grands développeurs de technologies de véhicules autonomes (à l’exception de Tesla). Pour les avions, la technologie peut être particulièrement utile pour éviter les objets pendant le décollage et l’atterrissage et les lignes électriques aériennes.

Les entreprises ont déclaré que leur collaboration s’inscrivait dans le cadre de l’écosystème Flightlab d’Airbus, créé en janvier, qui englobe tous les secteurs d’activité d’Airbus. Les essais en vol constituent le principal critère d’évaluation d’une série de nouvelles technologies.

La collaboration avec Luminar « nous aidera à définir et à explorer la prochaine étape vers des véhicules de vol plus autonomes », a déclaré Sandra Bour Schaeffer, PDG d’Airbus UpNext et responsable des démonstrateurs d’Airbus Group, dans un communiqué.

Quentin CLAUDEL

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel vous retrouverez toute l’actualité des métaux précieux. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur https://larobolution.com/. »

Source Forbes

Pin It on Pinterest