L’intelligence artificielle vous fait peur, pas de panique Macron s’en occupe !

C’est en tout cas ce qu’a annoncé Emmanuel Macron qui présentera son « plan » ce jeudi. Un plan de bataille qui est surtout un plan d’investissement dans cette véritable course à l’armement où chacun essaie de se positionner stratégiquement. Chine et Etats-Unis font un peu la course en tête alors que le Canada pousse ses pions également en souhaitant devenir également une sorte d’autorité morale et/ou de régulation de l’IA. Cela me fait penser à une vieille pub faisant suite à la crise du pétrole… « En France on n’a pas de pétrole mais on a des idées ». Et bien en France nous avons des chercheurs de haut niveau dans ce domaine, mais ils partent à l’étranger parce que nous n’avons pas forcément les moyens de les retenir.

Vous, chers lecteurs mais aussi chers concitoyens en général ; vous êtes 85% à penser que l’IA v être une véritable révolution au même titre qu’Internet et cela dans moins de 10 ans. Je ne peux vous donner tort évidemment et les enjeux sont là. Mais vous êtes aussi un peu plus de la moitié, dans ce sondage CSA de janvier, à la percevoir comme une opportunité. L’IA est vue comme une menace pour la démocratie par 47 % des français, mais aussi à 70 % comme une menace de votre vie privée et à 64 % comme une menace pour l’emploi. Alors la maîtrise de ce secteur serait évidemment d’un grand secours à la France qui risque de voir lui échapper des solutions pour l’industrie et les services et dont les données personnelles seraient alors uniquement entre les mains d’acteurs étrangers.

Un jeu d’équilibriste avec un budget contraint et des perspectives pas bien claires à ce jour. Espérons qu’Emmanuel Macron a bien peaufiné son plan de bataille alors qu’il a annoncé lundi aux industriels français qu’il divulguerait jeudi « des mesures permettant à la France de conforter sa place comme l’un des leaders de l’Intelligence Artificielle dans le monde ». En attendant ces mesures décidées en concertation avec le député et mathématicien Cédric Villani et le secrétaire d’Etat au numérique, Mounir Mahjoubi, le président risque aussi de devoir « la jouer fine ». En effet, il s’est fait l’ardent défenseur de la taxe sur les géants du numérique à Bruxelles alors même qu’il se félicite du projet d’installation d’un centre de recherche sur l’IA en France par Google par exemple. Macron l’équilibriste réussira-t-il son pari ? Cela semble possible lorsque l’on sait que les responsables de recherche de Facebook sur l’IA sont français…reste à trouver les moyens de les retenir en France…

Il n’est pas trop tard…Mais presque !

« L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné ».
Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com. »

Pin It on Pinterest