L’illusion entretenue est un vrai danger !

Pour revenir une nouvelle fois sur les systèmes de conduite autonome des voitures, objets de tous les fantasmes, j’insiste un peu sur le cas Volvo. Pourquoi celui-là ? D’abord parce que la marque a appuyé depuis longtemps sa publicité sur la sécurité passive puis sur ces systèmes développés pour atteindre un objectif ambitieux (irréaliste ?) de zéro mort au volant d’un véhicule de la marque. Aussi parce qu’en citant plusieurs constructeurs (Tesla, Toyota, Audi…) je n’ai pas parlé de Volvo ce qui n’a pas manqué d’en froisser quelques-uns. Quand ce ne sont pas les fans de Tesla, ce sont ceux de Volvo, je crois que je vais me mettre dans une belle galère avec tous ces fans de toutes ces marques.

Allez, je n’ai rien contre Volvo, pas plus que Tesla, Toyota ou Truc Muche, tout me va. Seulement, en matière de Robolution, l’évolution des systèmes à la fois d’aide à la conduite et aussi de conduite autonome m’intéresse évidemment. Ils sont développés par les constructeurs eux-mêmes (Tesla par exemple) ou par des sociétés partenaires, comme c’est le cas pour Volvo. Là aussi, il conviendra de distinguer les systèmes d’aide à la conduite (alerte de franchissement de ligne, etc…) de la conduite autonome jusqu’à son autonomie totale.

Alors Volvo ? Plus attaché à la sécurité passive qu’active (elles sont solides mais lourdes et pataudes…ça y est j’ai déjà plein de copains…) Volvo a fait développer son système de conduite autonome par Uber. Et si aujourd’hui le système est déclaré prêt, il est clair que Tesla a un peu d’avance (son Autopilot fonctionne depuis plus longtemps). Uber souhaite mettre sur la route une flotte de taxis autonomes (cette fois sans pilote) mais ne veut pas produire de voiture, d’où cette association « gagnant-gagnant ». Je dois toutefois rappeler que ces systèmes ne sont pas encore autorisés en France pour l’heure et aussi que les Volvo d’Uber ont eu quelques accidents dont un mortel en tuant une femme qui traversait avec un vélo, l’ensemble n’ayant pas été reconnu par le système.

A propos de cet accident, je dois aussi préciser que la conductrice censée intervenir en cas de défaillance regardait un film…tout comme le conducteur de la Tesla qui s’est tué en se reposant totalement sur le système. Alors stop aux fantasmes, si cela peut fonctionner, ce n’est pas encore fiable, que ce soit chez Volvo, Tesla, Audi ou les autres que je ne peux pas tous citer et dont les fans seront frustrés une fois de plus. Chacun a ses points forts et ses faiblesses mais la fiabilité n’est pas au rendez-vous. Le risque pour l’instant c’est que chacun se repose sur ces systèmes et n’ait plus la moindre concentration sur la route…jusqu’au jour où !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

«L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

 

Pin It on Pinterest