L’Europe Petit Poucet de l’Intelligence Artificielle ? Je vous parle d’Intelligence Artificielle dans de très nombreux articles. Mais rien ne vaut une bonne étude pour se faire une opinion sur le sujet. C’est la deuxième année qu’un groupe de chercheurs rassemblant le célèbre MIT (Massachusetts Institute of Technolgy), Stanford et Harvard publie un index de l’IA. Rien que du beau linge et des pointures dans le secteur qui planchent sur le sujet pour nous en livrer un aperçu. Ce rapport d’index est assez fourni et traite aussi bien du nombre d’articles édités sur le sujet dans le monde que des dernières performances des algorithmes. Alors pour vous mettre en appétit, le premier sujet traitant du « volume d’activité » de l’Intelligence Artificielle en termes de communication montre une croissance très importante. En clair, tout le monde en parle ! Et comme je ne suis pas le dernier, je suis ravi d’avoir une petite place dans ce délicieux graphique.

Si votre vue baisse, il s’agit des courbes des différents types de médias traitant du sujet et force est de constater que l’IA agite beaucoup la sphère médiatique. Avec cela on enfonce quelques portes ouvertes et ce dont je voulais vous parler à propos de ce rapport est ailleurs. C’est un autre graphique publié dans ce rapport qui interpelle. Ce graphique montre le pourcentage d’entreprises répondantes qui disposent de fonctionnalités d’IA intégrées dans au moins une fonction ou une unité commerciale.

Il se trouve que l’Europe tient bien sa place face à la Chine et aux Etats-Unis ! Bon, il faudrait avoir le détail de la méthodologie d’enquête mais de toute façon, les données ont sans doute été collectées de la même façon partout. Un graphique à même de faire taire les mauvaises langues quant à la place de l’Europe qui serait toujours à la traine. C’est vrai que ça fait chaud au coeur, non ? Enfin, ne nous réjouissons pas trop vite. Je sais, je vais encore mettre mon grain de sel et jouer aux oiseaux de mauvaise augure. Je voulais seulement rappeler que si tout cela est réjouissant aujourd’hui, les lendemains risquent de l’être beaucoup moins. L’Europe qui estime qu’un investissement de 20 milliards d’euros sera nécessaire d’ici fin 2020 a annoncé une enveloppe de 1,5 milliards d’euros pour 2018-2020. Cela devrait permettre de tenter de se maintenir un temps mais le géant qui capte tous les investissements, c’est bien la Chine. Ce sont 15,2 milliards de dollars (13,4 milliards d’euros) d’investissements qui ont été réalisés en 2017 dans le monde dont environ 50% à destination de la Chine et 38 % des Etats Unis. La situation est donc trompeuse et le risque est grand pour l’Europe déjà terriblement dépendante des GAFA. Il lui reste au moins une chose, taxer ces derniers ! Enfin ce n’est pas encore fait et il n’y a guère que la France pour tenter l’opération. Celle de la dernière chance ?

Il n’est pas trop tard…Mais presque !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné ».

Jean Delumeau

Pin It on Pinterest