Les robots stars explosent les compteurs ! Avant-hier, l’image d’illustration de mon article montrait une scène du film « La planète interdite ». Ce film de science-fiction de 1956 est une vraie pépite, une incroyable merveille du kitch qui se laisse encore regarder aujourd’hui avec gourmandise. C’est bon, je suis fan, c’est dit c’est fait, circulez… Bon, cela vous importe peu mais en cette période d’avant-fêtes de fin d’année, je voulais dévier un peu. Et j’avoue qu’il est parfois bon de prendre un peu de distance, d’ajouter un pincée de dérision dans cet univers en plein bouleversement(s). La Robolution change la donne, change les équilibres et j’espère bien vous donner matière à réflexion et surtout matière à vous en faire profiter. Mais bon, c’est bientôt Noël. L’an passé j’avais écrit un article sur les jouets connectés qui sont autant d’espions déguisés, cachés au pied du sapin. Mais cette année, je voulais vous parler des robots jouets sous un autre angle. Et c’est Robby le robot, le héros de la planète interdite qui m’a bluffé. Il n’a de robot que l’apparence, évidemment, nous étions en 1956 au cinéma. Une idée du futur qui nous amuse beaucoup aujourd’hui mais ce brave Robby n’est pas celui que l’on croit. Parce que l’humain est un peu fou et qu’il fait parfois (souvent ?) n’importe quoi. Oui, il y a des collectionneurs de robots, vrais ou faux. Robby s’est vendu aux enchères l’an dernier. La célèbre maison d’enchères, Bonhams, vendu ce gentil tas de ferraille pour 4,57 millions d’euros. Non vous avez bien lu, pas une faute de frappe, non non. Ce gentil robot respectueux des lois d’Asimov avait couté 100 000 dollars à l’époque ce qui était déjà colossal.

Alors le héros est donc devenu une star, bien loin de sa planète Altaïr IV et de son professeur Morbius. Il a eu le privilège de battre tous les records dans la catégorie des accessoires de cinéma. La même année, c’est R2D2 de la saga Star Wars qui s’set vendu aux enchères pour 2,6 millions d’euros (pff, petit joueur). Que dire aussi d’une planche du dessinateur de manga japonais Osamu Tezuka représentant son héros Astro Boy qui s’est vendue cette année pour 269 400 euros, soit cinq fois son estimation. La folie des robots se répand aussi dans les ventes aux enchères, autant dire qu’ils sont vraiment partout. Alors je ne sais pas s’il y en aura un sous votre sapin, mais sachez qu’ils sont vraiment pleins de ressources ! Mais si votre budget est plus modeste, il est possible de trouver des robots jouets vintage, dont certains en métal sont assez irrésistibles et pour une somme bien modique. Allez, il est possible que toute cette armada que l’on promet pour demain finisse un jour dans une maison d’enchères, sous un sapin…ou à la casse sur un tas de ferraille !

Il n’est pas trop tard…Mais presque !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné ».

Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com. »

 

 

 

Pin It on Pinterest