Il est des attitudes qui parfois nous échappent un peu. Faire une cérémonie pour son animal domestique décédé, cela peut encore se comprendre, mais pour un robot…! Enfin, ce robot partageait la vie de pas mal de monde puisque le chien Aibo de Sony a été vendu à 150 000 exemplaires entre 1999 et 2014, date à laquelle le fabricant a cessé aussi la réparation de ce petit chien à la bonne bouille. C’est évidemment là qu’il faut chercher la réponse. Le robot a l’allure d’un animal domestique et une tête fort sympathique. Cette « ressemblance » est bien à l’origine de ce que nos amis japonais ont réalisé pour leur robot. C’est au temple de Kofukuji de la cité de Nara que la cérémonie a eu lieu pour tous ces robots irréparables. Avec moult fleurs et encens, les robots ont été disposés sur des estrades recouvertes de draps blancs et les litanies les ont accompagné dans leur dernière demeure, c’est en tout cas ce que nous dit un article de « The Guardian ».

Ce sont donc 114 Aibos qui ont bénéficié collectivement de cette cérémonie en la présence de leur propriétaires (« maîtres » ?). Il semblerait que dans la tradition bouddhiste, toute chose ait une âme, pourquoi pas un robot Sony Aibo ? Bon, au final, les robots serviront de banque d’organes (oui, ils pratiquent aussi le don d’organes) pour d’autres robots moins endommagés et réparables. Aibo a un remplaçant arrivé en janvier et qui a aussi démodé en un clin d’oeil l’ancienne version. Une version dotée d’IA bien entendu et qui est capable d’interagir avec son environnement via Internet. Une version qui pourra, on s’en doute, tout connaître, et certainement transmettre, des habitudes de son nouveau propriétaire. Un robot qui sera sans doute capable d’organiser les funérailles de son maître si celui avait décéder. Non là, je m’égare, mais le petit nouveau aura une ingérence dans la vie quotidienne bien plus importante !

Il n’est pas trop tard…Mais presque !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné ».

Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com. »

 

 

 

 

Pin It on Pinterest