Les enceintes connectées à haut risque ! Je vous parlais, pas plus tard qu’hier, du nouvel interrupteur connecté Legrand qui embarque l’assistant d’Amazon, Alexa. L’avenir, selon les spécialistes, serait donc conversationnel et non visuel ou tactile. Pour la petite histoire, c’est Amazon qui a ouvert le feu en 2014 avec son enceinte connecté « Echo », avant Google Home en 2016, Invoke de Microsoft en 2017 et HomePod d’Apple en 2018.

Il semblerait que près de 60 millions d’américains aient cédé aux sirènes de l’assistant vocal connecté et selon une étude du cabinet Gartner, ce sont 75 % des foyers de ce pays qui seront équipés en 2020, soit demain matin ! Aidés par une politique de prix très agressive, ces géants du net vendent même souvent à perte. Enfin, ne rêvons pas, s’ils le font c’est qu’ils ont une idée derrière la tête, c’est évident.

Ce qui intéresse ces tous puissants, c’est vous ! Ce que l’on appelle vos données comportementales. Ah les données, toujours elles. Et sans elles tous ces géants pourraient retourner à leurs chères études ou continuer à bricoler des mobylettes au fond du garage. Ces assistants vocaux peuvent aussi piloter vos volets roulants, votre porte de garage mais peuvent aussi passer des commandes par Internet. Et là, Amazon joue sa carte maitresse puisque c’est sa raison d’être, la vente en ligne ! Pour les autres, évidemment, il s’agit de publicité.

L’idée c’est qu’entre deux morceaux de Jimmy Hendrix diffusés par votre enceinte Echo, vous aurez droit à une pub pour une enseigne de pizza ou je ne sais quoi encore. Enfin, pas je ne sais quoi. Parce que la force est là, c’est-à-dire de vous proposer évidemment ce que vous préférez ou êtes susceptibles d’acheter…comme les recommandations lorsque vous surfez sur internet. C’est là qu’interviennent vos données personnelles. Et pas moyen de bloquer ces satanées pubs, le système d’Ad Block ne fonctionne pas sur ces systèmes vocaux…cool.

Bon il y a déjà une application vocale Domino’s Pizza sur Alexa et pas mal d’autres qui fleurissent chaque jour. Dans cette belle (d’un point de vue commercial, cela ne fait aucun doute) histoire, il y a un mais, vous vous en doutiez. Et c’est toujours le même, celui de la protection des données. De votre vie privée (déjà que les services fiscaux surveillent les réseaux sociaux pour vérifier votre train de vie) évidemment mais aussi des données sensibles comme des données bancaires ou de santé.

Rien n’empêche aussi d’être « écouté » à votre insu…Ces enceintes sont aussi dotées de micros pour converser et peuvent donc tout enregistrer. Elles se déclenchent d’ailleurs à la voix qui reste une signature unique et qui en dit long sur vous. Encore plus inquiétant, tous ces systèmes connectés peuvent être attaqués et piratés. Si Echo referme sur vous votre porte de garage, vous saurez pourquoi !

Il n’est pas trop tard…Mais presque !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné ».

Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com. »

 

Pin It on Pinterest