Habituellement, je vous dirai que l’évolution des Robots et Intelligences Artificielles sont une bonne chose lorsque celle-ci permet d’épauler les hommes dans des tâches mais pour cette fois je n’en serait pas si sûr. Leur conception ainsi que leur développement nous permet de nous consacrer sur des tâches moins répétitives ou difficiles physiquement et améliore dans certain cas le bien-être au travail.

Cependant, si nous développons nos robots de manière à faire des tâches où auparavant seuls les hommes peuvent le faire, quelle sera la place de celui-ci au sein des industrie. Quel futur se trame pour ces hommes et femmes se retrouvant sans activité ? Que vont devenir les familles ? Comment ces personnes vont elles trouver un emploi sur un marché qui sera au final surchargé ?

Avec l’état actuel des choses (crise sanitaire, retour du paiement à la tâche, création d’auto-entreprises en forte hausse, …) il est déjà très difficile de trouver un travail nous permettant de vivre, que dis-je survivre ! Un article du site Insolentiae explique bien les choses à ce sujet donc n’hésitez pas à y jeter un œil en cliquant ici !

L’intérêt de ces machines est qu’elles peuvent travailler jour et nuit, tous les jours et sans risque en cas de crise sanitaire… Le seul problème actuel (en France) pouvant causer des soucis est l’instabilité du réseau d’électricité depuis la fermeture de la centrale de Fessenheim.

Les progrès de l’apprentissage de la machine et de l’intelligence artificielle pourraient à l’avenir améliorer la fonctionnalité des cobots (robots collaboratifs).

Dans le secteur manufacturier et industriel, la technologie est en constante évolution. L’industrie introduit l’utilisation de robots sur le lieu de travail, avec les récents progrès de l’automatisation. Et jusqu’à présent, en remplaçant ou en soutenant le personnel humain sur les chaînes de montage, ils ont montré un potentiel énorme pour accélérer et automatiser toute une série de processus de fabrication. On craint que les robots prennent essentiellement le relais de la production, laissant les gens sans emploi et transformant l’industrie dans son ensemble, puisque la technologie est nouvelle. Un autre problème est que les robots destinés au développement doivent être à la fois efficaces et raisonnablement abordables pour pouvoir être mis en œuvre à grande échelle.

Selon Tech Xplore, « Les chercheurs de l’université des sciences et technologies de Wuhan et de l’université de Leicester ont récemment mis au point une technique d’optimisation qui pourrait contribuer à optimiser le coût et l’efficacité de plusieurs robots destinés à fonctionner sur des chaînes de montage. Cette technique, présentée dans un article publié dans la revue « Neural Computing and Applications » (en français Calcul Neural et Applications) de Springer Link, est basée sur un algorithme métaheuristique (algorithme d’optimisation visant à résoudre des problèmes d’optimisation difficile pour lesquels on ne connaît pas de méthode classique plus efficace) connu sous le nom d’algorithme d’optimisation des oiseaux migrateurs, qui est idéal pour résoudre les problèmes d’optimisation en raison de sa simplicité et de sa souplesse d’adaptation à la nature d’un problème ».

Ils ont également mentionné que « l’objectif global de la récente étude de Janardhanan et de ses collègues était d’optimiser les chaînes de montage dans lesquelles les robots et les travailleurs humains collaborent, en s’assurant qu’ils peuvent travailler à la fois efficacement et en toute sécurité. Pour ce faire, ils ont mis au point un modèle de programmation à objectifs multiples et à nombres entiers et ont utilisé un algorithme métaheuristique. Ils l’ont ensuite testé sur plusieurs scénarios dans lesquels différents types de robots sont censés travailler ensemble pour assembler des marchandises.

L’algorithme peut minimiser le temps de cycle global d’une chaîne de montage et réduire le coût d’achat total d’une équipe de robots. La conception de l’algorithme est inspirée par la formation en vol en V des oiseaux. L’algorithme sélectionne une solution optimale (c’est-à-dire une solution qui optimise le coût total et réduit la durée globale du cycle) parmi un ensemble de possibilités et remplace les solutions obsolètes identifiées précédemment.

Dans l’ensemble, l’algorithme d’optimisation des oiseaux migrateurs a obtenu des résultats remarquables, qui étaient soit meilleurs soit similaires à ceux obtenus par les techniques de pointe avec lesquelles il a été testé. À l’avenir, il pourrait être utilisé par les fabricants du monde entier pour optimiser le coût et l’efficacité des chaînes de montage, en employant une équipe de robots pour soutenir les travailleurs humains ».

Possibilités futures

Les progrès de l’apprentissage machine et de l’intelligence artificielle pourraient à l’avenir améliorer la fonctionnalité des cobots. Lorsque les cobots deviendront plus intelligents, ils seront susceptibles d’exécuter des tâches plus complexes et de se rappeler des travaux antérieurs pour les aider à l’avenir. Afin d’accomplir le travail plus efficacement, l’apprentissage machine peut également indiquer que les cobots seraient capables de s’identifier et de résoudre tout problème technique.

Selon la Robotic Industries Association, « les robots collaboratifs présentent des innovations technologiques qui permettent de résoudre certains des problèmes les plus urgents en matière d’automatisation robotique. Avec une capacité éprouvée à fournir un retour sur investissement, une réputation de haute productivité et de faibles coûts initiaux, les robots collaboratifs sont de plus en plus demandés.

Alors que les robots collaboratifs deviennent une technologie recherchée, ils s’empareront rapidement d’une part importante de toutes les ventes de robots, apportant des capacités de pointe à un plus large éventail d’industries et d’applications tout en stimulant la croissance du marché à long terme ».

Le progrès c’est bien mais il va falloir maintenant travailler sur la place de l’homme au sein de l’industrie afin que cela ne crée pas le malaise dans le monde des hommes…

Quentin CLAUDEL

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel vous retrouverez toute l’actualité des métaux précieux. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur https://larobolution.com/. »

Source Analytics Insight

Pin It on Pinterest