Le jour où l’Intelligence Artificielle prendra le pouvoir ! Ça devait arriver…et bien c’est fait ! Depuis que l’on en parle, il fallait bien que cela se produise un jour où l’autre. L’intelligence Artificielle est le résultat de codages créés par l’homme pour analyser des données et gérer ensuite des actions par rapport à cette analyse. Mais l’apprentissage profond permet à cette même Intelligence Artificielle de s’améliorer constamment en se nourrissant de nouvelles données. Jusque-là, on savait et on en connaît aussi les limites. Et derrière votre écran d’ordinateur, vous vous dites que tout ceci est bien loin, pas de panique. Je vous conseillerais tout de même de vous affoler un peu ! Et si (cette fois) Laurent Alexandre a raison en déclarant sur Europe 1 lors d’une émission «L’IA reste incroyablement stupide » parce qu’elle ne comprend pas ce qu’elle fait et qu’elle n’a pas de conscience d’elle-même, elle continue de faire des progrès. Cette fois, elle vient de franchir un cap que l’on n’attendait pas forcément. C’est à Stanford lors de recherches menées par l’Université en partenariat avec Google que les chercheurs se sont aperçus que l’IA utilisée pour transformer des photos aériennes en carte et inversement avait amélioré seule son propre code pour être plus performante !

Nous n’en sommes pas encore à la prise de pouvoir des robots que nous agitent les fans de science-fiction mais brique par brique, l’édifice se construit. Bien entendu, certains spécialistes (outre Laurent Alexandre, citons Anicet Mbida, journaliste à Europe 1 et Bertrand Braunschweig de l’Inria de Saclay) comme ceux invités sur le plateau d’Europe 1, rappellent qu’il faut raison garder. Ils se veulent rassurant en disant que l’IA ne pourra pas remplacer l’humain et que les emplois ne sont pas menacés. Pas totalement et pas pour demain mais ce serait franchement nier la réalité. Lorsque des chariots élévateurs travaillent seuls, il faut sans doute des humains pour y veiller mais pas des caristes ! Je ne m’étendrai pas sur le nombre d’emplois réellement menacés, chacun peut être en mesure de l’apprécier mais si l’IA devient autonome sans conscience, les risques sont majeurs !

Il n’est pas trop tard…Mais presque !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné ».

Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com. »

 

 

Pin It on Pinterest