Le Brexit va-t-il accélérer la Robolution ? Nos voisins « britons » ont de plus en plus de mal à assumer leur choix de quitter l’Union Européenne. Même si cette dernière est loin d’être parfaite (oui, je suis gentil), elle permettait une ouverture dont le Royaume Uni avait bien besoin. D’aucuns diront qu’ils avaient les avantages de l’Union sans les inconvénients. Mais ce qui est certain c’est qu’ils vont donc progressivement perdre ces avantages et cela a parfois des conséquences assez inattendues. Cela va notamment poser des problèmes d’emploi puisque nos voisins utilisent beaucoup de main d’œuvre étrangère, des pays de l’Est de l’Europe en particulier,  dont il va falloir se passer. Le statut de travailleur détaché de l’Union ne s’appliquant plus et le renforcement des contrôles aux frontières modifient donc sérieusement la donne.

Il y a bien une autre solution…faire travailler des ressortissants britanniques ! Bon le domaine en question est celui du ramassage des fraises (oui ça pousse dans le brouillard…) pour lequel l’université d’Essex tente de mettre au point un robot qui en ferait la cueillette. Une opération délicate parce qu’il faut cueillir délicatement un fruit mûr et souvent caché par les feuilles. Une opération effectuée en quelques secondes pour les humains mais qui relève du casse-tête pour un robot ! L’université en question devrait trouver rapidement la solution mais il est clair qu’une fois de plus les métiers manuels sont dévalorisés, remplaçables et bien mal payés au point que cette main d’œuvre étrangère seule permet de faire face à ces travaux. Main d’œuvre qui, par ailleurs, fait l’objet de toutes les critiques et de toutes les peurs, comprenne qui pourra. Enfin si, ça s’appelle la rentabilité. Rentabilité destructrice à travers le monde qui poursuit son oeuvre, mais c’est une autre histoire. Laissons donc nos voisins britanniques avec leurs contradictions (nous avons les nôtres nous aussi, bien entendu) pour sans doute saluer l’exploit technologique…wait and see !

Il n’est pas trop tard…Mais presque !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné ».

Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Pin It on Pinterest