La vengeance de Macron ! Le mouvement de signets jaunes, s’il est essoufflé sur le terrain et on peut le comprendre, aussi victime de casseurs bien inopportuns, n’a fait que révéler un profond malaise. Marre d’être « plumés » quand d’autres se « gavent » (vous reprendrez bien un peu de homard), marre d’êtres « fliqués » quand d’autres trafiquent en toute impunité ou presque, marre, marre, marre. Ce grand ras-le-bol a aussi fait son lot de victimes, à commencer par les radars au bord des routes qui ont souffert depuis le début du mouvement. Milieu rural abandonné, mesures écologiques mal comprises et orientées vers des usages urbains, taxes ou lieu d’encouragements, vitesse limitée pénalisante dans certains secteurs et totalement incompréhensible sur la route, la fureur a trouvé son bouc émissaire, le radar ! Tout cela pour qu’aujourd’hui ce Gouvernement teinté d’un amateurisme inquiétant laisse la main aux Départements pour les limitations de vitesse…joli foutoir.

En mai dernier, notre ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, avouait que 75 % des radars avaient été vandalisés. La réponse, en cours de déploiement, s’appelle Mesta Fusion. Les radars tourelles ont fait leur apparition sur nos routes et si vous prenez celles des vacances, méfiance. Ces boites, perchées jusqu’à environ quatre mètres de hauteur, sont donc la parade parce que plus difficiles à détériorer…quoique. Certaines ont déjà subit des assauts « efficaces » et ne doutons pas de l’imagination des casseurs. Loin de moi l’idée d’encourager cet état de fait, ni de prôner les bienfaits de la vitesse, mais le constat s’impose. La riposte est sur la route, et ce n’est qu’un début.

Ces radars peuvent déjà (ils sont homologués pour cela) relever la vitesse, ceci sur 200 mètres de distance et sur cinq voies de circulation et jusqu’à 126 véhicules en simultané… Ils peuvent également flasher en cas de non respect d’un feu rouge. Mais ils ont plus d’un tour dans leur cabine. Potentiellement, ils peuvent détecter le non respect des distances de sécurité, la détection des dépassements dangereux, le franchissement de ligne continue, le non-port de la ceinture de sécurité, la prise en main d’une téléphone portable…Le tout filmé et analysé (IA et manuellement pour contrôle), donc aucune chance d’y échapper ! Ces fonctionnalités ne sont pas encore actives…pour le moment. Toutes les cabines n’auront toutefois pas de radar. Ils pourront être déplacés laissant donc des cabines leurres. Le déploiement de 1200 radars répartis aléatoirement dans près de 6000 cabines est prévu d’ici fin 2020. Sacrée riposte ! Mais aussi, pour la Robolution, sacrée technologie !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

«L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

Pin It on Pinterest