La robotique entre fantasme et réalités. Je ne sais pas si vous avez regardé la nouvelle série de Netflix, « Love, Death & Robots » mais ces 8 épisodes d’animation ont « du jus » ! Evidemment, ce n’est pas pour les âmes sensibles et prudes et le bain de sang est souvent au rendez-vous. Mais au-delà des fantasmes, cette série de mini-épisodes traite crument du possible rapport homme-robot avec une sens avéré pour la tragédie ! Tout ceci n’est que le fruit de l’imagination délirante des réalisateurs, en l’occurrence David Fincher et Tim Miller.

Ces deux-là jouent avec nos peurs et nos fantasmes d’un monde robotisé avec maestria. Mais comme Black Mirror, il ne s’agit que de fiction. Black Mirror joue dans un autre registre, plus réel, plus « possible » et nous renvoie à notre dépendance aux écrans et aux algorithmes avec finesse. Cette culture de la peur face à la technologie permet quelque part de s’approprier celle-ci en exorcisant ces peurs, réelles ou feintes.

Mais cela ne doit pas pour autant nous éloigner de la réalité. Les IA d’aujourd’hui sont encore très loin des possibilités qu’on leur prête mais le danger n’est pas, encore, là. Non, il se situe dans les usages que l’on veut bien lui prêter ou que l’on cherche à développer. Remplacer les humains, prendre des décisions à sa place ou juste l’aider ? Avec quel degré d’intrusion ? Je continue donc à vous alerter, vous mettre en éveil, vous donner « du grain à moudre » et à suivre les tendances.

Pourquoi ? Parce que cette Robolution est une vraie opportunité. Qu’en fera l’être humain ? Je ne peux le deviner mais seulement émettre des hypothèses et même, oh quel toupet, donner mon avis ! Toutefois, les valeurs de la robotique et des nouvelles technologies sont un secteur financier d’avenir mais pas pour tous les acteurs. Pour connaître les grands gagnants, vous pouvez vous abonner (ici). Mais pour autant, il vous faut rester sur la brèche. Cet avenir est le nôtre et en comprendre les enjeux nous évitera, peut-être, le pire ! A ce petit jeu, je me demande ce que va proposer Cédric O, notre nouveau secrétaire d’Etat au numérique (snif, Mounir est parti…). Allez, on en parle demain ?

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné ». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

Pin It on Pinterest