La Robolution répressive est en marche !

La Robolution peut permettre de soulager le travail de l’homme…ou le desservir, c’est selon ! Le travail sur la reconnaissance faciale, très développé en Chine, peut permettre de limiter crimes en tous genres et attentats, mais peut aussi être un moyen de fichage et d’asservissement de l’homme à un système plus ou moins répressif. Bon, tu vas où Sylvain avec cette histoire, nous sommes en France tout de même, le pays des droits de l’homme. Enfin, il a dû l’être à un moment et s’il y a des droits, il peut aussi y avoir des devoirs. Un droit et un devoir de manifester si un gouvernement fait preuve d’injustice sociale et ne cesse d’engendrer misère et frustration. C’est ce qu’ont pu croire à un moment les gilets jaunes. Dans ce genre de mouvement populaire, il y a peu d’options.

Soit le tout est très organisé et « forcément » politisé ou syndicalisé, soit c’est un mouvement totalement indépendant. Dans ce cas récupération et manipulation n’en font qu’une bouchée et c’est bien ce qui s’est passé et se passe encore. Après un moment de doute et de flottement d’un gouvernement pris de court, celui-ci s’est vite ravisé en jouant une fausse ouverture avec des débats uniquement prétextes à un show médiatique orchestré et une répression sans faille des manifestants. Oui, les policiers ont parfois « pris cher » mais pas un jour qui ne montre une violence gratuite de leur part, en particulier sur les plus faibles ou vulnérables (c’est un peu mois risqué de « taper sur un vieux »…). Et c’est là que la Robolution intervient. Drones et cameras entrent en action et utilisent la reconnaissance faciale pour traquer les manifestants. Mais jamais une image permettant de vérifier une violence policière. Toutes les vidéos proviennent des passants ou manifestants eux-mêmes.

Là où la Robolution devient aussi un puissant outil de répression c’est lorsque que l’on détourne les choses. Nous avons déjà évoqué la question des données personnelles et surtout de leur usage. Alors lorsque les hôpitaux détournent le fichier des victimes d’attentats pour ficher des gilets jaunes venus se faire soigner, on peut se dire qu’effectivement l’heure est grave. Mais que fait la RGPD ! Bon un collectif de médecins a lancé une action et une pétition très suivie. Ils hurlent au loup et à juste titre : « Nous sommes face à l’institutionnalisation d’une dérive inacceptable : le fichage de patients à des fins possibles d’exploitation politique ou judiciaire. Cette dérive constitue une faute pénalement répréhensible » évoque ce collectif. Il a fallu que le Canard Enchaîné dénonce le problème mais il est cocasse que le chirurgien Philippe Denormandie, père du ministre du Logement Julien Denormandie, soit l’un des signataires. L’ambiance va être tendue au prochain repas de famille.

Une nouvelle fois, la Robolution, pour « inévitable » qu’elle soit, sera une formidable opportunité pour l’homme où un puissant outil d’asservissement et de misère sociale. Reste à décider de ce que l’on en fait, de ce que l’on veut réellement en faire ! Enfin si l’on reste encore en mesure de décider quoi que ce soit…

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné ». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

Pin It on Pinterest