La presse contre les géants du net, combat truqué ?

C’est ce que l’on appelle les « droits voisins ». Google reprend dans son contenu d’actualité ou par items de recherche, des articles de presse publiés. Alors la presse s’offusque de voir effectivement tout ce travail devenir accessible via Google sans que ce dernier ne verse un seul centime aux organes de presse en question. Partant du principe que ces articles alimentent le géant du net en info, un « juste retour » était attendu…en vain. En effet, la loi  a été adoptée par l’Assemblée nationale le 23 juillet 2019. Elle crée un droit voisin au droit d’auteur qui est censé redonner du pouvoir à la presse face aux géants du numérique comme Google. C’est aussi une directive européenne précédemment approuvée en avril 2019. Mais Google a sorti les muscles. Si la presse s’entête à vouloir faire payer Google, celui-ci les rendra invisibles sur son moteur de recherche, autant dire la mort du petit cheval, suicidaire pour la presse.

Cette fois c’est Facebook qui fait entendre la même voix et les négociations ont tourné court. Facebook, comme Google, avait cependant laissé croire à une possible négociation mais au lieu de cela, l’affichage des contenus de presse est tout simplement dégradé…Presse ou Etats, aucun ne dirige le monde, non ce sont les moteurs de recherche et les réseaux sociaux. Mais il n’est pas dit que la stratégie soit la bonne pour les géants du net. Cette toute puissance affichée pourrait leur coûter cher, les Etats ayant toujours la possibilité de les démanteler au titre d’un abus de position dominante. Mais un tel scénario serait bien long en procédure et probablement ruineux.

Toutefois, il y a aussi un certain nombre d’organes de presse qui laissent lire une partie du contenu d’un article mais qui demande un abonnement payant pour lire la suite…dans ce cas Google est utilisé pour capter des clients… Bref, le combat n’est pas près de se terminer puisque les auteurs de la presse ont décidé de déposer plainte auprès de l’autorité de la concurrence…

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

«L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

Pin It on Pinterest