La guerre des robots est à nos portes ! Naïveté ? Désinformation ? Difficile à dire et certainement un peu des deux. Il est vrai que le sujet inquiète, celui des « robots tueurs« . Comme le dit si bien Marc Chassillan, consultant spécialisé dans l’armement militaire, il faut parler de « SALA ». C’est à dire de « Systèmes d’Armes Létales Autonomes », ça peut faire un peu moins peur.

Pour ce grand spécialiste devant l’éternel, cela n’existe pas vraiment. pas plus dans le militaire que dans le civil. En fait, il estime que ce n’est pas d’actualité.  « Ce serait une machine capable d’analyser un environnement complexe et de décider, seule, d’actions séquencées, correspondant à une vraie « stratégie ». A ce jour, aucune machine répondant à cette définition n’est offerte sur le marché » a-t-il livré dans une interview.

Evidemment, ce qui pêche, c’est la stratégie…mais pour combien de temps encore. Dans une voiture autonome, l’IA ne décidera pas de votre destination et s’il est pertinent de s’y rendre mais vous y emmènera en décidant seule des options à prendre en fonction de la route. Pour les engins militaires…c’est tout comme. J’allais dire « comme d’habitude », mais c’est vrai que c’est une nouvelle fois la Chine qui défraye la chronique sur le sujet.

Sans doute une des raisons pour laquelle Trump veut aller plus vite dans le développement de l’IA dans son pays. Pour l’instant, la Chine commercialise unnouveau drone baptisé « Blowfish2 ». L’enginest capable de voler de façon autonome jusqu’à sa cible et l’abattre sans la moindre intervention humaine. L’engin est commercialisé aussi en Afrique et dans les zones de combat du Moyen-Orient…

Mais l’objectif de la Chine va plus loin encore et veut contredire rapidement les propos de notre expert Marc Chassillan. L’objectif est effectivement que l’IA devienne décisionnaire en matière militaire et qu’elle dirige les armées ! C’est ce que compte faire une des grandes entreprises d’armement chinoise, Zeng Yi …La prochaine guerre sera donc celle des robots ? En tout cas les cibles seront sans aucun doute encore bien humaines…

Il n’est pas trop tard…Mais presque !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné ».

Jean Delumeau« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com. »

 

Pin It on Pinterest