La fin des petits boulots est annoncée ! Vous pensiez à un petit boulot de plongeur dans dans un restaurant (oui, pas dans les commandos de marine) ou même à un job de pizzaiolo pour exercer vos talents de chef…eh bien, désolé de vous l’apprendre, mais ce n’est pas un métier d’avenir ! La startup parisienne Pazzi à Paris va dès septembre prochain mettre son nouveau robot pizzaiolo en service. Un robot qui « dépote » puisqu’il pourra confectionner jusqu’à 100 pizzas à l’heure à lui tout seul, et sans se tromper. Dans un local vitré pour pouvoir l’admirer, il suffira de l’alimenter en matières premières pour qu’il vous fasse votre pizza et la mette dans une boite.

Et ce sera un centre commercial qui en sera équipé à la rentrée. Robot, pizza, centre commercial, je sais déjà ce que vous vous dites, genre temple de la malbouffe. Eh bien pas tout à fait. Le directeur général de Pazzi, Philippe Goldman, présente son sytème comme vertueux, si, si, ne rigolez pas. En gros, les pizzas seront fraîches, préparées devant vous avec des ingrédients frais et de qualité comme légumes bio ou des fromages AOP. Bon, cela peut aussi vous éviter l’hygiène parfois très moyenne des préparations et le pizzaiolo en sueur qui goutte dans la mozzarella ou qui crache dedans parce que son patron a refusé de l’augmenter…bon appétit. La startup sera à surveiller de près, elle a a levé récemment 10 millions d’euros de fonds pour son développement…

Et pour la vaisselle ? pas mieux ! L’entreprise Dishcraft va faire faire la vaisselle par des robots. Selon Paul Birkmeyer, cofondateur et directeur technique de l’entreprise (ex cofondateur de Dash Robotics), « le taux de roulement élevé des employés est un indicateur que ces emplois sont désagréables et peu souhaitables. En automatisant la vaisselle, nous sommes en mesure de nettoyer la vaisselle d’un poste à l’autre tout en transformant le rôle du lave-vaisselle en quelques chose de simple, de plus facile et qui offre une meilleure possibilités de croissance. » 

C’est possible mais c’est donc bien la fin de petits boulots et il ne vous reste plus qu’à devenir programmeur ou ingénieur en robotique…Quant aux produits vertueux, il s’agit tout de même de pizzas très caloriques distribuées à la chaine dans un centre commercial. Pour le terroir et les échanges humains, j’ai connu mieux…

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

«L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

Pin It on Pinterest