La G (ou 1G) nous a permis dans les années 1980 de passer des appels, la 2G dans les années 1990 nous a permis d’envoyer des SMS, puis est apparu la 3G dans les années 2000 permettant l’envoie de fichiers légers tels que les images et la 4G est quant à elle apparue dans les années 2010 et permettant le développement d’internet sur les téléphones mobiles. Maintenant, place à la 5G, qui permettra de connecter à internet tous les autres objets, booster un peu la fluidité de navigation sans grande différence si ce n’est que cela évitera la saturation des réseaux tout en gérant l’augmentation du trafic.

Aujourd’hui, neuf villes tests vont accueillir la 5G, il s’agit de Paris, Lyon, Marseille, Lille, Nantes, Bordeaux, Montpellier, Toulouse et Rouen.

Si le début de la 5G est pour aujourd’hui, son essor commencera au milieu voir vers la fin de 2021 avant d’être pleinement opérationnel aux alentours de 2022-2023. De plus, les opérateurs ont pour objectif de tout mettre en œuvre pour que les zones blanches disparaissent au maximum en installant des antennes 4G. Autant dire que la 4G est encore loin d’être finie !

La 5G ne signifiant pas la disparition des technologies précédentes, les propriétaires de téléphones n’étant pas récents peuvent se rassurer puisque cela ne changera strictement rien pour ces derniers qui ne sont pas compatibles 5G. Il faudra cependant prendre un abonnement spécial 5G ainsi qu’un smartphone compatible pour pouvoir en profiter et seuls Orange ainsi que Bouygues Télécom à ce jour ont communiqué leurs offres.

Cette cinquième génération de technologies risque de bouleverser nos habitudes et nos vies puisqu’avec celle-ci est censée concrétiser l’arrivée de la voiture autonome, des usines robotisées, de la santé connectée ou encore des opérateurs chirurgicaux à distance.

Cependant, l’établissement de la 5G en France ne crée pas que de l’engouement puisque certaines personnes s’interrogent réellement sur les conséquences sanitaires et environnementales de son déploiement et il faudra travailler énormément l’image de cette technologie aussi réjouissante pour les uns que angoissante pour les autres.

Pendant que nous discutons s’il faut ou non installer la 5G et si oui quelles seraient les modalités, la Chine pendant ce temps prépare la venue de la 6G et en lance déjà des satellites. De plus, Apple et Google se prépareraient déjà à cette technologie en rejoignant la Next G Alliance. 

Quentin CLAUDEL

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel vous retrouverez toute l’actualité des métaux précieux. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur https://larobolution.com/. »

Sources 20minutes.fr & sudouest.fr

Pin It on Pinterest