Il ne fait pas bon être un radar en ce moment ! En matière de robotique, il est un modèle de technologie qui « prend cher » ces temps-ci. Les radars installés un peu partout au bords de nos routes sont des petites merveilles de sophistication. Nous sommes bien loin des premiers « barbecues » apparus en 1974 avec les premières limitations de vitesse, j’ai nommé les fameux Mesta 206. Un radar mobile placé par les forces de l’ordre et qui a connu une longue carrière puisqu’il a été produit par Idemia du groupe Safran (à l’époque Sagem puis Morpho) jusqu’en 1986. Il sera même utilisé jusqu’au début des années 2000. Depuis, les choses ont bien changé et la Robolution est passé par là. Morpho continue de produire des radars fixes comme la série des Mesta 210 mais aussi le Mesta 5000 pour calculer la vitesse sur une portion d’itinéraire, le 3000 pour les feux rouges et le prochain déjà à l’essai, le « Fusion » qui est capable de contrôler simultanément vitesse de circulation, non respect des feux rouges, non respect des distances de sécurité, circulation sur voies réservées, franchissement de ligne continue, téléphone au volant et si votre grand mère a bien son dentier…des bijoux de technologie je vous dis. Et je ne parle pas non plus des radars mobiles fabriqués par Gatsometer BV. Et pour que la panoplie soit (presque) complète, il y a aussi les radars de feux rouges et de passage à niveaux, les radars de tunnels, les « déplaçables », les radars de chantier et les discriminants, les tourelles,les double-sens, les double-face et même, là c’est moins coûteux, les leurres. Tout cela rapporte et même beaucoup !

Pour les fabricants, c’est plutôt le jackpot. Idemia, Gatsometer BV, Vitronic, Parifex et enfin Aximum se partagent le marché. Et ils sont près de 4 600 radars automatiques de diverses sortes à être installés dans notre beau pays du fromage qui pue, des bonnets rouges et surtout, des gilets jaunes. Il n’y a pas une journée sans que l’on dénombre de nouvelles victimes dans les rangs des radars et les chiffres sont difficiles à obtenir…bien évidemment. Sur un trajet que j’ai effectué récemment d’un peu plus de 500 kilomètres, j’ai compté 14 radars et 12 étaient hors d’usage…si c’est le reflet de la situation en France, effectivement c’est du lourd. Avec l’arrivée de la limitation à 80 KM/H, les dégradations se sont accélérées mais depuis le début du mouvement des gilets jaunes, c’est l’hécatombe. Et ces appareils automatisés et autonomes coûtent terriblement cher. Comptez entre 30 et 60 000 euros le morceau, c’est vous dire si que la facture va être salée. Bon, même si cela entraîne une baisse du nombre de flashs, cela a rapporté tout de même 1,013 milliards d’euros en 2017 (chiffre de la sécurité routière). Je ne sais pas en 2018, mais en 2016, le coût du vandalisme sur les radars a été chiffré à 6,79 millions d’euros pour 3548 dégradations de radars répertoriées…une goutte d’eau ! Il y a des chances pour que cette année, les dégradations subissent une très nette augmentation mais si l’on compte aussi les contrôles par les forces de l’ordre (965 millions d’euros) et les amendes de stationnement (824,5 millions d’euros mais pas dans les même poche)) cela fait passer le budget des dégradations pour une simple poste budgétaire d’entretien…Une technologie de pointe, couplée à un système entièrement automatisé qui rapporte beaucoup à l’Etat et aux fabricants mais qui a aussi le don d’irriter les français. Et en ce moment ce n’est pas vraiment une bonne idée…

Il n’est pas trop tard…Mais presque !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné ».

Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com. »

 

Pin It on Pinterest