Allez, je vous avais dit que je vous reparlerais du discours, très bien ficelé mais surtout pétri de bonnes intentions, de notre ministre de l’économie, Bruno Lemaire. Alors allons-y ! C’est lors de l’inauguration d’un nouveau Data Center (stockage de données) en région parisienne que notre ministre chevalier blanc a livré un discours bien articulé sur le sujet de la souveraineté nationale en matière d’Intelligence Artificielle. Si certains spécialistes, à l’image de Luc Julia, le créateur de SIRI d’Apple, nous ramènent sur terre quant aux possibilités réelles de l’IA, le sujet mérite effectivement que l’on pose aujourd’hui les jalons du futur.

Le sujet semble très bien maîtrisé par Bruno Lemaire, bien aidé en cela par Cédric Villani, mais la réalité est parfois assez différente des déclarations. La France a surtout légiféré pour tenter de contenir l’hégémonie des GAFA avec la RGPD et l’Open Data mais elle accuse un certain retard. Selon certains rapports, comme celui du Boston Consulting Group, la médecine est en tête dans ce domaine même si l’utilisation de l’IA reste encore modeste. Vient ensuite l’administration, défense en tête, suivie des finances (le récent décret de contrôle automatisé des dépenses de Bercy).

Mais en ce qui concerne les entreprises, l’usage est encore modeste en ce qui concerne l’industrie, au contraire des produits de consommation ou des plateformes de vente. A ce petit jeu, la Chine caracole en tête, devant les Etats-Unis…et les autres. Toutefois si l’IA n’est pas encore prête à prendre le pouvoir, elle ne se résume pas à une question de business ni même de souveraineté. L’aspect philosophique et éthique doit être traité en amont au risque de devoir ensuite éteindre des incendies que l’on n’avait pas vu venir. Aucun fantasme là-dedans, juste du bon sens et un choix de société.

Mais au regard du peu de considération de ce ministre comme des autres dans ce gouvernement en ce qui concerne la société, il a fort à parier que l’on passe à côté une fois de plus. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder le déroulement des fameux grands débats qui ne sont qu’un show orchestré pour notre président qui veut reprendre la main (de fer). Quant aux « doléances » du peuple (éborgné), je serais curieux de voir ce qui sera pris en considération… Alors un débat philosophique sur nos choix de société…faut pas rêver !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné ».

Jean Delumeau« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com. »

Pin It on Pinterest