Google montre ses muscles aux médias !

Je vous avais déjà parler de la loi du « droit voisin » du 23 juillet dernier mais elle va encore faire parler d’elle un petit moment. Petit rappel…Cette loi vise à permettre à la presse de négocier avec les plateformes concernant la reprise des articles de celle-ci. En clair, lorsque vous tapez une requête sur votre moteur de recherche préféré, celui-ci va chercher les articles de presse s’y référant. Presse qui estime ainsi fournir du contenu à ces moteurs de recherche et qui cherche donc à le monnayer. Pourquoi pas, et cela peut se défendre mais la réponse de Google et de Facebook ne s’était pas faite attendre. Pour Facebook, l’idée d’un partenariat était évoqué, mais pour Google la réponse avait été …non. En résumé, si vous me faites payer, vos pages se retrouveront dans les abîmes du classement. Imparable, mais cela n’a pas été du goût des éditeurs…

Le mois dernier l’Alliance de la presse d’information générale (APIG) avait annoncé déposer plainte auprès de l’Autorité de la concurrence pour dénoncer un abus de position dominante de Google, c’est donc chose faite.  L’AGIP a demandé aussi à l’Autorité de la concurrence de prendre des « mesures conservatoires » pour obligerGoogle à faire une offre tarifaire pour la reprise des contenus des articles sur le net. Prise en otage par Google qui annonce ne laisser qu’un lien vers les articles en question si les éditeurs ne donnent pas leur assentiment à cette gratuité, l’AGIP a donc riposté. Evidemment tout ceci sent le combat politique mené par la France et l’Europe, et dans une certaine mesure les Etats-Unis, visant à défaire cette situation de monopole.

Facebook, déjà aux prises avec les autorités, joue une carte plus consensuelle. Mark Zuckerberg a déjà annoncé des mesures, dont celle de la rémunération des articles de qualité. De quoi apaiser une peu les tensions dont Facebook n’a pas vraiment besoin en ce moment. Mais concernant le moteur de recherche, le combat risque d’être bien plus âpre. Il se montre en tout cas très révélateur de la réalité des intentions et de la mainmise des géants du net. Les GAFA sont toujours dans le collimateur et l’on verra quelle sera l’attitude payante. La défiance ou la négociation ?

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

«L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

 

Pin It on Pinterest