La pénurie de main d’œuvre humaine se verra comblée par la Robotique. Fini les recherches désespérées de personnes souhaitant s’investir dans l’agriculture, fini les tâches épuisantes et dangereuses pour l’homme, fini aussi les emplois saisonniers pour ceux souhaitant mettre un peu de beurre dans leurs épinards et sans doute sur le long terme finis les petits agriculteurs !

La robotique servira de bouche-trou dans un secteur déjà meurtri par le manque de moyens humains et de revenus décent où seuls les plus gros peuvent survivre.

La robotique permettra aussi de faire pousser vite et mieux nos champs permettant d’augmenter leurs rendements et par la même occasion leur rentabilité. Le petit agriculteur n’ayant pas les moyens de louer les services de la robotique se verra contraint de se faire écraser par les plus gros.

Et cela s’appelle l’évolution, nous allons perdre des postes nécessitants de la main d’œuvre dit « peu qualifiée » par des postes plus techniques de maintenance, ingénierie ou de programmation.

Cela est une bonne nouvelle pour nous puisque ces robots nous (au sens large) permettrons de ne manquer de rien mais celle-ci risque de ruiner des vies et des vocations d’hommes et femmes souhaitant se lancer dans ce noble domaine…

La révolution robotique dans l’agriculture va se poursuivre, car la société de culture autonome FarmWise cherche à ajouter de nouvelles capacités à ses équipements agricoles autonomes.

La société basée à San Francisco teste actuellement l’application de fongicides et d’insecticides sur les cultures en ligne comme capacité supplémentaire pour ses robots désherbants, selon le directeur général de la société, Sébastien Boyer.

C’est la dernière avancée en matière de robotique pour la ferme – un marché qui devient de plus en plus encombré avec le lancement de nouvelles entreprises comme Future Acres, qui a lancé aujourd’hui son robot de soutien Carry, et Mineral, l’entreprise dérivée d’Alphabet (la société mère de Google) qui fournit des analyses de cultures.

Plutôt que de vendre des robots directement aux agriculteurs, FarmWise vend ses services de robotique aux exploitations agricoles, et fait payer aux exploitations environ 200 dollars par acre inspecté et désherbé. « Nous nous rendons dans les champs des agriculteurs avec nos propres opérateurs et notre propre matériel », a déclaré Monsieur Boyer.

C’est un modèle d’entreprise qui a attiré 24 millions de dollars de financement extérieur de la part d’entreprises comme Playground Global, et la société va probablement lever une autre série de fonds, qui devrait atteindre 20 millions de dollars, plus tard dans l’année, selon Monsieur Boyer.

Selon Monsieur Boyer, l’entreprise compte déjà parmi ses clients la moitié des plus grands producteurs de Salinas, en Californie. Il s’agit de fermes pour des entreprises de légumes de grande consommation comme Dole.

Ce que FarmWise espère faire, c’est combler le manque de main-d’œuvre, selon Monsieur Boyer. Avec le co-fondateur Thomas Palomares, Monsieur Boyer a déclaré qu’il avait identifié un besoin pour les fermes de suivre leur production tout en faisant face à une main-d’œuvre réduite. « Il s’agit d’aider les agriculteurs à maintenir leur production alors que le nombre de personnes prêtes à faire ce travail diminue », a-t-il déclaré.

L’utilisation des robots n’est pas seulement bonne pour les résultats des exploitations agricoles, a déclaré Monsieur Boyer. Il permet également de réduire la quantité d’engrais et de produits chimiques utilisés dans les exploitations, ce qui est bon pour l’environnement et crée une chaîne alimentaire plus durable, a-t-il ajouté.

« J’ai été attiré par le fait de travailler sur un problème de durabilité à grande échelle », a déclaré Monsieur Boyer.

Quentin CLAUDEL

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel vous retrouverez toute l’actualité des métaux précieux. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur https://larobolution.com/. »

Source TechCrunch

Pin It on Pinterest