En marge des start-ups et des géants de la robotique, rien ne vous empêche, au fond de votre garage, de vous fabriquer votre robot bien à vous. Enfin, c’est un peu plus compliqué que ça en a l’air mais le marché des robots en « open source » se développe également. La raison ? Les imprimantes 3D ! En effet, les plans sont téléchargeables et hop, c’est parti pour fabriquer les  pièces. Les plans sont modifiables et ont vocation à être améliorés avant d’être à nouveau partagés par tous.  Un système communautaire qui participe au développement, pas mal, non, pour de la robotique que l’on croyait définitivement aux mains des géants, GAFA et consorts !

Prenez Darwin, le robot pas le chercheur, il peut être aisément (enfin presque) fabriqué par tout un chacun. La plateforme Darwin-OP permet d’accéder tant au matériel qu’aux logiciels, indispensables pour notre petit bonhomme de 45 cm puisse se mouvoir et vivre s petite vie. Il peut jouer avec une balle et se relever seul (tiens on dirait mon beau-frère, enfin, les jours où il est ne grande forme). Fabriqué par Robotis en collaboration avec le laboratoire Romela (Robotcis & Mechanisms Lab) de l’université de Virginie, il a des aptitudes loin d’être ridicules.

D’autres sont aussi totalement en open source comme Poppy d’Inria Bordeaux, qui lui peut être imprimé en 3D et semble-t-il assemblé en moins de 2mn (pas par mon beau-frère c’est certain). Il semblerait donc que ce marché pour bricoleur du dimanche soit aussi un marché en devenir…à suivre.

 

 

Pin It on Pinterest