Facebook…ou de l’influence des réseaux sociaux. C’est un sujet éternel et Mark Zuckerberg, son fondateur, a souvent été ls sur la sellette par rapport à son réseau social mondial. Protection des données pas au point, harcèlement, fake news, bref, tous les travers de la société se retrouvent sur Facebook qui se trouve contraint de faire le ménage. Si vous avez regardé l‘émission « Cash investigation » de cette semaine, vous savez qu’effectivement des « nettoyeurs » de la plateforme sont recrutés et travaillent pour une bouchée de pain et dans le plus grand secret (de polichinelle) à rendre Facebook plus propre que propre (Coluche se serait fait plaisir…).

Si vous vous souvenez de l’histoire qui aura fait « pschitt » (ou presque) de l’influence Russe sur les élections américaines qui ont vu la victoire de Donald Trump, l’aventure n’est pas tout à fait terminée pour autant. Alors que Trump a pu se sortir de cette histoire et que le patron de Facebook s’est fait taper sur les doigts par les élus américains (pour la fuite de données personnelles), la plateforme vient de faire un nouveau nettoyage. Un peu passé inaperçu parce que Donald Trump doit se dépatouiller d’une autre affaire sulfureuse en ce moment et qui mobilise l’actualité.

Il n’empêche, Facebook a dû supprimer la page « I love America » qui comptait tout de même un million de fans. La page en question était contrôlée depuis l’Ukraine et faisait la part belle au Président américain quitte à s’arranger un peu avec la vérité… Même si l’histoire reste un peu réchauffée, la page créée par Andriy Zyuzikov annonçait encore qu’Hillary Clinton avait vendu l’accès à ses mails à des puissances étrangères. Pétrie de fausses infos et de canulars grossiers, la page reprenait donc les grosses ficelles des dernières élections américaines en prévision des futures de 2020. Facebook n’aurait pas pu établir de lien entre cet animateur de la page et une puissance gouvernementale quelconque. Ils ne vont pas se faire prendre une seconde fois non plus, il ne faut pas rêver.

Cette influence des réseaux sociaux n’est pas nouvelle mais il reste toujours surprenant que personne ne cherche à vérifier une seule seconde les informations données, ni ne se pose de question. Après tout, nos avons ce que nous méritons, les réseaux sociaux n’y sont pas pour grand-chose…

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

«L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

Pin It on Pinterest