Du rififi dans la voiture électrique !

Vous connaissez Faraday Future ? Sans doute pas, mais c’est le concurrent le plus sérieux de Tesla…Enfin c’était puisque le jeune entreprise californienne avait été mis en faillite en 2019, ce qui pendait au nez d’Elon Musk il y a peu d’ailleurs. Si ce dernier semble voir le ciel s’éclaircir, il n’est toutefois pas totalement sorti d’affaire, l’avenir semble sourire à nouveau pour Faraday Future. Bon c’est ce que certains pensent et si il y a certains indicateurs au vert, tout n’est pas rose pour autant. Dans ce florilège de couleurs, je vous présente donc Faraday Future. Crée en 2014 de toutes pièces, la marque s’était d’emblée positionnée comme le concurrent le plus sérieux de Tesla, avec une voiture électrique ultra connectée à distance. A l’époque, les constructeurs « historiques » jetaient un regard dédaigneux à tout cela, la voie était donc libre.

La marque installée à Gardena bénéficiait des fonds du géant chinois LeEco et présentait en 2017 la FF91 au CES de Las Vegas. La voiture genre gros SUV embarquait une très grosse batterie pour afficher une autonomie de 600 kilomètres et une puissance équivalent à…1050 CV ! De quoi déplacer ce gros bébé dont le poids n’était pas connu mais sans doute victime d’une certaine surcharge pondérale. Une usine à la façon « Gigafactory » de Tesla devait voir le jour mais…en dépit des milliards de dollars investit dans l’affaire, LeEco jette l’éponge. Nouvel épisode fin 2017 où le géant chinois de l’immobilier, Evergrande, reprend le flambeau mais en 2018, l’histoire se répète et la société est mise en faillite en octobre 2019.

Surprise au CES de Las Vegas 2020, Faraday Future refait surface et ressort sa FF91 ! Cette fois tous les espoirs semblent permis. Avec de nouveaux fonds chinois (issus du secteur des télécoms) l’on trouve Carsten Breitfield qui reprend les choses en main. Cet ancien de BMW avait dirigé le projets électriques du constructeur allemand, de quoi valider le sérieux de ce renouveau (les fameux indicateurs au vert !). La voiture, encore en phase de prototype, pourrait être poduite à 30 000 exemplaires la première année… Mais il y a aussi un indicateur plutôt genre « tout rouge » qui a fait son apparition. En dehors du fait que Faraday Future a tout à prouver (mais Tesla l’a fait), le prix du « bébé » devrait se situer à un peu moins de…200 000 dollars. Pas certain que cela se vende comme des petits pains !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

«L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

 

Pin It on Pinterest