Données personnelles, le grain à moudre !

Les données personnelles…c’est l’or des entreprises ! Elles sont au cœur de toutes les attentions mais ne rapportent rien à leurs propriétaires, seulement à ceux à qui vous les donnez. Et la notion de donnée personnelle est large puisqu’en dehors des noms, prénoms, adresses, photos etc, une adresse IP est aussi considérée comme telle. Elles ne sont plus considérées, à contrario, comme telles si l’on floute une image ou masque un nom. Mais s’il est possible de vous identifier par recoupement, cela redevient des données personnelles et donc sous le coup de la loi.

Ceci est encadré en premier lieu par la loi « Informatique et libertés » du 16 janvier 1978 et maintenant par le fameux RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) du 25 mai 2018 et qui « l’empêcheur de tourner en rond » pour ceux qui en font la collecte. Ces données, utilisées par les plateformes et les réseaux sociaux, permettent à des annonceurs de vous envoyer des publicités ciblées en fonction de vos goûts issus de ces mêmes données. Est-ce un problème ? Pour certains oui, pour d’autres beaucoup moins. Si vous aimez avoir ces fameuses publicités, c’est un avantage si vous détestez…

Mais depuis l’affaire Cambridge Analytica la question de la transmission ou de la vente de ces données pose évidemment question, d’autant qu’aucune rémunération n’intervient en contrepartie de ce que vous transmettez. Dans une récente étude du cabinet Deloitte, 7 français sur 10 sont prêts à partager leurs données personnelles en contrepartie d’un allégement de leur prime annuelle…Louable, mais que deviendront ces données ?

Twitter vient de reconnaître avoir utilisé des données d’identification à des annonceurs sans le consentement des personnes concernées. Allez quelques excuses et on en parle plus. Le problème avec ces données c’est qu’on les lâche facilement et pour rien du tout. Pendant ce temps elles sont vendues et vous vous retrouvez bombardé de publicités…ou de message « d’influence »…Bon on peut aussi être un peu adulte et faire la part des choses, mais ça ce ne semble pas forcément être donné à tout le monde !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

«L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

Pin It on Pinterest