Devialet et Faurecia, beaucoup de bruit pour rien ?

La technologie et le marketing, pas de doute, c’est un doublé gagnant ! Elon Musk qui fait le buzz avec des produits pas toujours au point, l’IA qui truste l’actualité avec des performances plus fantasmées que réelles…ce n’est pas nouveau. Cette fois, c’est Devialet, le concepteur et fabricant français d’enceintes et équipements HiFi qui s’associe à Faurecia pour envahir les voitures de sa technologie. Les constructeurs font déjà largement appel au milieu du son pour équiper leur voitures comme B et O chez Audi, Harman Kardon chez BMW, Bose chez Renault, Bowers et Wilkins chez Volvo ou Mark Levinson chez Lexus et j’en passe.

C’est donc au CES de Las Vegas que Devialet et Faurecia ont présenté une Audi ainsi équipée de la technologie « révolutionnaire » de la « meilleure enceinte sans fil du monde » de Devialet dont les propos n’engagent que les responsables de cette petite entreprise française. Et Franck Lebouchard, patron de l’entreprise en question d’en rajouter : « Nous voulons que le son Devialet devienne un standard de qualité dans les voitures. Chaque modèle qui revendique un certain standing doit être équipé de notre son ». Ça ne mange pas de pain mais ce n’est pas modeste non plus au regard des performances, réelles, de Devialet.

Testée par « Que Choisir », mais aussi par d’autres, la fameuse enceinte sans fil révolutionnaire aux 102 brevets, la Phantom, n’a pas spécialement fait d’éclat. Une bonne enceinte c’est certain, la meilleure du monde, certainement pas ! D’autant qu’à 1690 euros le modèle de base (750 w), elle trouve du monde sur sa route qui fait aussi bien (Sony par exemple) pour 1000 euros de moins. Bref, le discours bien rôdé et le buzz avec des « Teasers » bien sentis lors de sa sortie en ont fait un objet à la mode. Le son est puissant, pas de doute, mais pas franchement en finesse ni en relief. Sachant que l’automobile est un cauchemar pour les fabricants de HiFi, il n’est pas certain que cette débauche de technologie révolutionne le marché cette fois encore. Beaucoup de bruit pour rien ?

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

«L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

Pin It on Pinterest