Les grandes puissances, Etats-Unis, Chine et Russie pour ne pas les nommer se livrent une bataille acharnée concernant l’Intelligence Artificielle. Pourquoi ? Pour dominer le monde, pardi ! Si les performances et la puissance de l’IA prennent sérieusement de l’altitude, le cerveau humain est encore hors de portée. Pas pour l’analyse et le calcul, il y a longtemps qu’on le sait, mais pour la perception, l’émotion et les sentiments, étrangers à ces « machines ». Et si tout cela n’était qu’une question d’égo ? Une fois de plus me direz-vous…

C’est en tout cas l’avis de Charles Thibout, chercheur à l’IRIS ( et qui a déclaré dans un article signé par France Culture qu’il s’agissait d’une sorte « d’effet Spoutnik ». Les américains s’étaient à l’époque sentis humiliés par les Russes qui avaient pu réussir la première mission habitée dans l’espace. Une sorte de « déculottée » que les chinois semblent avoir subi lorsque le joueur de go coréen Lee Sedol s’est fait battre par Alpha Go, l’IA de Google, c’était en 2016. Résultat ? La Chine a investi massivement dans cette technologie pour « laver l’affront ». C’est un peu le ton donné à la seconde conférence mondiale sur l’IA donnée à Shangai la semaine dernière pour la WAIC (World Artificial Intelligence Conference).

Mais il n’y a pas que des fantasmes derrière l’IA ni un jeu de « petits garçons » pour savoir qui fera pipi le plus loin. La Chine a ouvertement développé l’IA à la fois pour contrôler sa population et développer sa puissance militaire. Il n’est pas dit que les autres puissances ne fassent pas de même mais plus discrètement sans doute. Avec un investissement sans doute de l’ordre de 70 milliards de dollars, la Chine ne joue pas « petits bras » dans la bataille. Mais c’est à peu près ce que les GAFA investissent dans le même sujet. Et où tout cela conduit-il ? A une sorte de paradigme qui voudrait que la technologie ait réponse à tout…si c’était vrai on le saurait depuis longtemps, non ?

Allez, bonne rentrée à toutes et à tous !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

«L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

Pin It on Pinterest