Alain Connes était l’invité d’Olivier de Lagarde le mardi 8 mai dernier dans son émission Sous les pavés 2018 sur France Info. Il a souhaité alerter l’opinion publique au sujet des risques potentiels liés au développement de l’intelligence artificielle. Le mathématicien français qui a reçu la médaille Fields en 1982 souhaite alerter l’opinion publique sur les danger du développement de l’Intelligence Artificielle. Alain Connes avance ceci dans l »émission :  » Vers quoi va-t-on avec l’intelligence artificielle ? On va vers l’enrégimentement des gens. Et c’est pas par hasard si l’un des organismes à l’origine de percées dans l’intelligence artificielle, notamment en matière de voiture autonome, c’est Darpa. Et le D de Darpa, c’est défense. C’est donc un organisme qui veut développer des procédés à des buts militaires. Mon avis est totalement nuancé sur cette espèce d’engouement dans lequel les gens se plongent sans réfléchir « .

Alain Connes se dit même effrayé par le rapport Villani.  »  Parce que ça veut dire qu’on va créer un biais et qu’on va attirer les gens les plus intelligents, les chercheurs, etc. vers l’intelligence artificielle au lieu de profiter de la recherche pure. Ça parait absurde. Finalement, le big data va remplacer l’homme parce que pour contrôler une immensité de données quels sont les buts ? De manipuler la société. Pour lui retirer de l’argent, la faire voter pour Trump, il y a quantité de buts possibles. C’est ça qui m’effraie « . Selon lui toujours, L’IA va « obliger l’homme à se débrouiller au milieu d’un espèce de chaos qu’il n’avait pas prévu et qui sera de plus en plus contraire à la liberté individuelle « . Son intervention ne fait que mettre en lumière deux choses bien précises : Oui l’IA va nous priver de plus en plus de nos libertés individuelles, oui, il est urgent d’ouvrir un débat de société, un débat philosophique afin de savoir vers quel monde voulons nous aller et comment. Mais ce débat est déjà totalement kidnappé par le privé (GAFA etc…) au détriment de l’intérêt public…pourquoi. Pour le commerce et le contrôle bien sûr ! On vous dira qui voter et quoi acheter !

Alain Connes a ajouté également lors de cette émission une analyse que je partage totalement et qui sonne comme une conclusion :  » De mon point de vue on est en train de troquer le “comprendre sans avoir à faire” pour le “faire sans comprendre”. Or l’essence de l’homme c’est de comprendre et ça c’est complètement hors de portée de l’intelligence artificielle… Ce que je dis c’est que grâce à ce développement de la machine on va finir par comprendre ce qui singularise l’intelligence humaine par rapport à la machine. Pour l’instant l’intelligence artificielle il lui manque le bon sens et surtout le génie  » Oui l’IA n’est pas forcément intelligente mais surtout elle doit être soumise à une éthique et doit aider l’homme, non le contraindre !

Il n’est pas trop tard…Mais presque !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné ».

Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com. »

 

Pin It on Pinterest