Comment le rêve peut tourner au cauchemar ! Oui, c’est évidemment possible. C’est vrai au départ, cela ressemble à un rêve et la prouesse technologique est impressionnante. Et c’est sans doute la réalisation d’un rêve également pour la chercheuse Ukrainienne Nataliya Kosmyna qui a mis au point un casque à électroencéphalogramme connecté en Bluetooth à un ordinateur. Prouesse de l’appareil doté d’un algorithme de sa conception, pouvoir commander un drone par la pensée ! Oui, là vous ne rêvez pas, et cela peut se concevoir pour n’importe quel objet connecté. C’est l’activité électrique du cerveau, imaginant une action, qui traduit cette action et la fait réaliser à l’appareil. Ce n’est plus de la science-fiction et nos chers Jedï peuvent aller se rhabiller.

Aucun doute sur l’utilité de ce système pour des personnes malades ou handicapées qui pourraient tirer un bénéfice énorme de cette avancée technologique. Mais il y a un mais…évidemment. Notre chercheuse de 27 ans, dont le papa est neurologue, est titulaire d’un doctorat en Intelligence Artificielle (oui, oui, je vous le dis) et a fondé sa start-up évidemment (Braini). Mais voilà, Nataliya a des rêves et ceux-là, j’avoue qu’ils tiennent en effet plus du cauchemar qu’autre chose. La jeunette a déclaré sans sourciller « d’ici quinze à trente ans, nous aurons tous des implants dans le cerveau ». Ben voyons…

Elle ne s’arrête pas en si bon chemin puisque son idée est effectivement celle du contrôle par la pensée. De là à parler du contrôle de la pensée, il n’y a qu’un pas que je franchirai pas mais qui doit vous interpeller. Et notre Nathaliya d’annoncer « Ce sera très facile à installer, grâce à une opération bénigne, un peu comme on se fait percer les oreilles. Il sera possible de piloter sa voiture par la pensée, de dicter des sms rien qu’en les imaginant, de surfer sur Internet sans toucher sa souris ». La première chose à retenir, c’est que si cela est sans doute un gros progrès pour des personnes malades ou handicapées, c’est de se demander pour les autres à quoi cela peut-il servir ? Pas à grand-chose c’est certain (si ce n’est pour épater tous les geeks de votre entourage) mais cet implant peut aussi traduire vos pensées qui peuvent être collectées par un ordinateur…C’est sûr, vu comme cela, c’est beaucoup moins marrant…

Il n’est pas trop tard…Mais presque !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné ».

Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com. »

 

 

Pin It on Pinterest