Combien auriez-vous aujourd’hui si vous aviez acheté 1 000 dollars d’actions Amazon en 1997 ? Depuis un certain temps je vous parle de profiter de la Robolution. Aujourd’hui je vous invite à prendre le train en marche, à agir et non subir. Avec l’économiste quelque peu impertinent Charles Sannat, nous avons conçu pour vous une lettre exclusive, fruit de notre réflexion et de notre expérience. A vous d’en profiter dès maintenant ! Je lui laisse donc la plume aujourd’hui…

Imaginez quelle serait votre situation financière (et la mienne) si vous aviez acheté pour 1 000 dollars d’actions Amazon en 1997. Le 15 mai 1997 très exactement. Ce jour-là, un petit libraire de Seattle plein d’ambition introduisait sa société Internet en Bourse. À cette époque, on ne disait même pas encore « start-up ».

Imaginez qu’à ce moment très précis, l’action Amazon valait 1,50 dollar, oui, vous avez bien lu un dollar et demi seulement. Cela veut dire qu’en plaçant 1 000 dollars, vous pouviez acheter 666 actions de ce futur géant. 666, un chiffre qui fera sans doute réagir certains lecteurs.

Imaginez qu’en ce moment (ce qui est en réalité le cas) chaque action Amazon vaut 1 990 dollars. Une simple multiplication vous démontrera que vos 666 actions que multiplient 1 990 dollars vous feraient une fortune de 1 million et trois cent vingt-cinq mille trois cent quarante dollars très précisément.

Imaginez que vous ayez réellement investi 1 000 euros dans la société Amazon en 1997, votre vie serait aujourd’hui radicalement différente grâce à vos nouvelles possibilités financières.

Imaginez que vous vous soyez trompé… Et que vous n’ayez pas acheté pour 1 000 euros d’action Amazon, mais que vous ayez pris pour 1 000 euros d’action Google il y a tout juste 20 ans.

Oui, me direz-vous, mais c’était il y a 20 ans, et la bulle Internet a explosé, c’est trop tard !!

Et je vous répondrais… vous avez raison ! Les bons plats ne passent pas deux fois, mais … parfois se présentent de nouveaux plats, et c’est là que l’on doit exprimer notre capacité à avoir tenu compte des leçons enrichissantes du passé appelées « expérience ». Et justement, si vous me dites que c’est trop tard, je vous dirais qu’il y a un, mais, un immense, un colossal, MAIS !

Il nous faudrait une nouvelle bulle et de nouvelles start-ups évoluant dans une nouvelle bulle technologique. Eh bien j’ai une excellente nouvelle : une bulle encore plus grande que celle d’Internet va se présenter à nous, et je peux vous assurer que ce ne sont pas les cryptomachins-chouettes, qui sont du vent et dont la technologie à maturité sera récupérée par les banques centrales et les autorités officielles à des fins de contrôle toujours plus étroit des flux financiers. Je vous parle d’une vraie bulle, et les vraies bulles ne peuvent gonfler que sur de vraies promesses, et de grandes promesses de changements profonds du monde. Internet en était une. La révolution robotique, la « robolution » est évidemment la prochaine.

Elle n’a pas encore commencé.

Elle sera différente de celle d’Internet.

Elle sera totalement « disruptive », c’est-à-dire qu’elle va entraîner l’effondrement de pans entiers de notre fonctionnement et de nos écosystèmes économiques et sociaux.

Cette révolution robotique, cette robolution, beaucoup vont en être victimes, ils vont la subir. C’est pour cela que je parle autant d’employabilité et de formation et de la nécessité d’investir en vous ainsi que dans vos compétences.

Cette robolution sera également une énorme opportunité financière et patrimoniale comme on en voit une ou deux dans une vie.

Il y a 20 ans, j’étais jeune et inexpérimenté. Je ne savais pas ce qu’était une stratégie de « venture capital » ou de « hedge funds » ou encore de fonds d’investissement. Je n’avais pas franchement expérimenté de bulles spéculatives, je ne savais pas quels ratios regarder, comment analyser, comment mettre en perspective.

Il y a 20 ans, je me suis amusé, j’ai « joué » mes premières payes à la Bourse. J’ai gagné beaucoup, et disons-le, j’ai aussi presque tout perdu. J’ai passé des heures à étudier, à « trader », à payer des frais aux banques… et des impôts !!! À l’arrivée, je peux vous dire que le bilan temps passé et argent gagné n’est pas franchement favorable.

Il y a 20 ans, j’avais 23 ans !

Mais il y a 20 ans, tous ces efforts m’ont enrichi de quelque chose de très précieux, de quelque chose que l’argent n’achète pas, mais qui est offert à certains qui savent l’accueillir et qui ne s’acquiert qu’avec le temps.

Je me suis enrichi d’une phénoménale expérience.

Chacune des mes erreurs, chaque mauvaise appréciation m’ont épaissi et ont architecturé pensées et analyses.

Aujourd’hui, nous savons beaucoup mieux qu’hier. Je dis nous, car avec mon camarade Sylvain qui chronique quotidiennement l’actualité de la robolution sur notre site Larobolution.com nous totalisons plus de 90 ans d’expérience, ce qui évidemment, de vous à moi, ne nous rajeunit pas vraiment !!

Imaginez que nous puissions gagner presque à tous les coups dans la robolution à venir ? Explications.

Maintenant, imaginez que vous ayez placé 3 000 dollars dans la société Amazon. Votre fortune financière serait 1 325 340 dollars par tranche de 1 000 dollars placés multipliée par 3, vu que vous avez placé 3 000 dollars il y a 20 ans.

Je vais vous révéler un grand secret que personne ne veut vous donner et que vous ne trouverez nulle part ailleurs.

Comme je vous l’ai dit, j’ai beaucoup appris parce que j’ai beaucoup « échoué » et que j’ai beaucoup regardé… Beaucoup vu. J’ai étudié les comptes des clients de la plus grande banque française. Pas n’importe lesquelles.

J’ai étudié ceux dont les PEA explosaient tous les plafonds. Ceux qui avaient un PEA qui dépassait le million d’euros avaient tous 5 choses en commun.

Pas 1, pas 50 : 5.

1/ Ils étaient « vieux », c’est-à-dire qu’ils avaient tous plus de 70 ans. Que personne ne prenne mal le « vieux » ! Quand on a 30 ans, tout ce qui dépasse 40 est un ancêtre, une appréciation qui change radicalement 10 ans après quand on se rend compte à quel point 10 ans… c’est court et fugace.

2/ Ils avaient tous des actions Air Liquide. Tous. Ils en avaient d’autres, mais ils avaient tous du Air Liquide.

3/ Ils ne revendaient jamais d’actions.

4/ Ils achetaient régulièrement les mêmes.

5/ Ils avaient des critères de sélection très précis.

L’avantage quand on est « jeune », c’est que les « vieux » singes ne demandent généralement pas mieux que de vous transmettre une part de leur expérience quand ils ressentent l’envie sincère de comprendre comment ils ont fait.

Je vais vous faire une confidence. À la banque, je n’ai pas appris grand-chose de la banque, bien que nous étions abreuvés d’une documentation pléthorique et sans aucun intérêt. J’ai en revanche appris énormément de mes clients.

J’ai compris comment ils faisaient.

Je vous disais donc « imaginez que nous puissions gagner à tous les coups » dans la robolution à venir !

Cela peut sembler prétentieux. En réalité, il n’en est rien, et je ne vais pas vous dire pourquoi, je vais vous démontrer pourquoi.

Pour être sûrs de gagner en Bourse, vous devez devenir « vieux » pour la simple raison que c’est le temps qui fait les gains exceptionnels sur certaines valeurs de portefeuille. C’est la valeur temps.

Pour être sûrs de gagner en Bourse, investissez régulièrement dans une sélection de titres rigoureuse sans jamais vendre. Ce qui veut dire n’y mettre que ce que l’on peut et « l’oublier ».

Pour être sûr de gagner, il faut évidemment faire ce que je viens de vous dire, mais si vous achetez les mauvais titres, et que vous en rachetez tous les ans, vous allez perdre… vos économies. Donc ces deux conditions sont nécessaires, mais pas suffisantes.

Pour être sûr de gagner, il faut avoir une sélection rigoureuse et un suivi tout aussi rigoureux, pour vous permettre d’éliminer les mauvais chevaux et de tenter de ne garder que les meilleurs.

Pour être sûr de gagner, il faut un portefeuille d’environ 20 titres et ne dépassant jamais les 30.

Pour être sûr de gagner, il faut sélectionner au mieux pour réussir à avoir 1 champion sur 20 valeurs.

Pour être sûr de gagner, vous avez 20 lignes à 3 000 dollars, soit en gros 60 000 euros qui vous permettront d’avoir quasiment 90 % de chance d’avoir dans cette liste de 30… Amazon.

Même si vous perdez sur vos 19 autres valeurs, il ne vous en faut qu’une qui surperforme. C’est exactement la stratégie des sociétés de capital-risque. 95 % de leurs investissements finissent en faillite, car… elles vont toujours jusqu’au bout.

Pour être sûr de gagner, il faut savoir ne pas vendre, avoir une stratégie bien précise et … s’y tenir sur 20 ans !

C’est pour cette raison que Sylvain et moi lançons aujourd’hui la Lettre Confidentielle de la Robolution où nous analysons pour vous une valeur. Une valeur à mettre en portefeuille, à surveiller évidemment, ce que nous ferons pour vous, et à laisser grandir et croître dans votre portefeuille.

Des valeurs que nous sélectionnons sur des critères bien précis et avec une répartition également bien précise.

Tout cela, nous avons le plaisir de vous l’expliquer dans cette première lettre du mois d’octobre 2018.

La lettre confidentielle de la Robolution est à demi-tarif pour tous les abonnés à la lettre STRATÉGIES. Allez dans votre espace lecteur pour récupérer le code de réduction vous permettant de ne payer que 50 % du tarif d’abonnement annuel.

Le monde change, évolue. La bonne gestion patrimoniale consiste à être prêt au maximum de scénarios. Votre or vous prémunira d’un krach bancaire ou monétaire et c’est indispensable. N’oubliez pas non plus qu’une action d’entreprise est un titre de propriété. La valeur peut baisser considérablement lors d’un krach, comme c’est le cas pour l’immobilier, mais au bout du compte retrouver une valeur… plus tard. Toujours cette valeur temps.

La robolution arrive. Montons dans le train. Montez dans le train! Avec Sylvain nous y sommes déjà. Pour vous abonner à la lettre confidentielle de la Robolution, c’est ici.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Pin It on Pinterest