Chine USA, la guerre des boutons ! Dans le genre « c’est l’hôpital qui se moque de la charité », l’histoire est cocasse mais inquiétante. Ces deux là semblent jouer à « c’est moi qui ai la plus grosse » mais ce ne serait qu’un stupide jeu d’adolescents boutonneux s’ils n’étaient chefs d’Etats. Les relations entre la Chine et les Etats-Unis sont  tendues, c’est le moins que l’on puisse dire. Donald Trump, obsédé par la protection économique de son pays se fâche avec tous ses partenaires, les uns après les autres mais en ce qui concerne la technologie, on atteint les sommets. L’on se souviendra de l’interview de Vladimir Poutine devant la presse Russe (2017) lors de laquelle il avait déclaré à propos de l’Intelligence Artificielle, « celui qui deviendra le leader de cette sphère sera celui qui dominera le monde». Il semble avoir été reçu 5 sur 5 par les dirigeants chinois et américains !

Le 15 mai dernier Donald Trump signait un décret interdisant aux entreprises américaines d’utiliser du matériel de télécommunication élaboré par des entreprises « présentant un risque pour la sécurité nationale », avec en première ligne Huawei, la fabricant chinois. Quelques jours plus tard, Google (avait-il le choix ?) indique « qu’il ne fournirait plus de logiciels, de matériel informatique et de services techniques à Huawei à l’exception des services disponibles en open source », selon l’agence Reuters. Pourquoi ? Par peur pour la sécurité ? Peut-être mais les Etats-Unis font de même par leur collecte de données et leurs logiciels. Mais c’est surtout une guerre commerciale qui prévaut, commerciale mais néanmoins dangereuse.

Dans ce contexte, il y a forcément…des représailles ! L’Administration chinoise du cyberespace a élaboré des mesures en matière de cybersécurité qui pourraient exclure l’acquisition de produits étrangers, et en particulier américains…. Ceci sous couvert d’un « risque » pour la sécurité du gouvernement chinois et des intérêts de la Chine. Ces replis et ces mesures de protection/rétorsion sont dangereuses pour la sécurité tout court. D’une guerre économique et commerciale pourrait naître une guerre tout court ! Allez, restons optimistes, l’IA a d’autres atouts que de monter les pays les uns contre les autres…ça c’est plutôt la spécialité des humains…

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

«L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

Pin It on Pinterest