Bonne année 2020 !

Chers(es) lecteurs et lectrices, je vous souhaite une très belle année 2020. Un changement de décennie mais aussi de profonds changements dans notre société et dans nos rapports avec la technologie. Je vous remercie également sincèrement pour votre fidélité et vos commentaires, parfois enflammés, sur ces sujets de société qui nous concernent tous. La Robolution prend chaque jour plus de place, que ce soit de manière visible ou non. Que l’on pense que la robotique et l’Intelligence Artificielle prendront ou non de nombreux emplois, ceux-ci transforment notre quotidien. Je lis d’ailleurs sur le net quelques articles qui confortent certaines performances, comme l’IA de Google qui s’avère (et ce n’est pas nouveau) plus performante que les médecins à détecter des cancers ou qu’AlphaStar, le réseau de neurones de Deepmind, peut battre 99,8 % des joueurs de « StarCraft II ».

Bien beau tout cela et l’on peut saluer la performance, mais aucune once d’intelligence là-dedans. Une sacrée puissance de calcul et une capacité d’analyse de données en masse stupéfiante mais pas d’intelligence pour un sous. Sans doute faudrait-il changer de vocable en cette nouvelle année en attendant qu’un jour, peut-être et très hypothétiquement, une « vraie » Intelligence Artificielle ne voit le jour. Et croyez-moi, ce n’est pas pour demain. Par contre, dans le fourre-tout des bonnes résolutions, conviendrait-il d’ajouter transparence et éthique de ces systèmes qui peuvent être autant des alliés précieux et performants que des ennemis implacables et stupides si l’on y prend garde.

L’Union Européenne vient d’ailleurs de dire non à une IA qui a tenté de déposer deux brevets. DABUS, c’est son petit nom, a présenté les  brevets EP 18 275 163 et EP 18 275 174. Ils ont été refusés au motif qu’ils n’ont pas d’inventeur humain. Cette décision devrait faire jurisprudence et l’Office des Brevets de l’Union a réitéré ce refus suite à une demande orale des concepteurs de l’IA. Oui, un peu d’éthique et quelques « garde-fous » ne seraient pas superflus dans cette nouvelle décennie qui s’ouvre à nous ! Allez, à toutes et à tous, bonne année !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

«L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

Pin It on Pinterest