Automobile, un Carlos peut en cacher un autre ! Non pas de panique, Carlos Tavares, le patron de PSA, n’est pas en prison ! Loin des trahisons et manipulations qui ont plongé son homonyme de chez Renault dans les geôles japonaises, Carlos Tavares a lâché une information capitale en matière de Robolution en marge du salon automobile de Genève. Sur un sujet que j’aborde souvent mais je vais vous expliquer pourquoi. Dans la révolution des modes de transport qui se profile, Carlos Tavares était interrogé sur le véhicule autonome et à la question posée par Auto Infos, croyez vous en l’automobile autonome, il a lâché :

 « Il faut faire la différence entre le véhicule individuel et la navette autonome. Nous remarquons désormais qu’à partir du niveau 3 il y a une divergence entre le coût de la technologie et la valeur client. Il y a un point central à ce niveau pour les aides à la conduite. Au niveau du véhicule particulier, il n’y a pas de sens économique à commercialiser au-delà du niveau 3. En revanche, la navette autonome peut prendre tout son sens et intéresser une communauté. C’est un autre business model. Il n’est pas impossible que nous prenions des accords stratégiques pour aller encore plus loin »

Et c’est un point clé ! Si je suis pour vous tous les développements de cette révolution robotique c’est pour mieux vous en faire profiter. Si les concepteurs et fabricants de ces systèmes font autant d’effets d’annonces, c’est aussi parce qu’ils ne sont pas tous encore prêts. Et le point de rupture est maintenant bine visible. Quand vous commercialisez une Tesla à pas moins de 60 000 euros ou une Audi à 100 000 euros, le coût technologique d’une voiture autonome de niveau 4 ou 5 peut s’envisager. Mais pour PSA (Peugeot Citroën et DS), avec un haut de gamme de moins de 50 000 euros qui ne fera pas de volumes de ventes, le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Pour les constructeurs dits « généralistes », les coûts de développement s’avèrent trop élevés pour espère les amortir dans leur production. C’est un simple calcul mathématique mais qui change la donne de ceux qui pensaient que l’investissement dans ce secteur allait donner des débouchés immenses…eh bien marche arrière toute ! En tout cas, ce ne sera ps pour tout de suite et il faudra attendre un peu pour que cel se démocratise. Ce sera facile pour des navettes sur un parcours prédéfini et dont toutes les composantes sont connues, mais pas pour des voitures qui font chaque jour face à l’inconnu ! Un Carlos en cache bien un autre, devenu prudent celui-là !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné ». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

Pin It on Pinterest