Applications et données personnelles, méfiez-vous ! C’est l’application gratuite la plus téléchargée et la plus « tendance ». C’est effectivement amusant d’utiliser FaceApp pour modifier son visage et surtout le faire vieillir. De quoi épater ou se faire une bonne partie de rigolade, mais en ce qui concerne la protection des données, on rigole déjà beaucoup moins. Oui, je sais, vous laissez accès à vos données personnelles sur pas mal de sites sans que cela ne vous pose problème. Mais problème(s) il peut y avoir. Harcèlement, dénigrement, j’en passe et des pires, l’accès à ces données personnelles peut être redoutable. Mais vous avez toujours la possibilité (même si « le mal est fait »), de stopper tout cela et d’interdire l’utilisation de vos données personnelles me direz-vous. C’est long et difficile, un vrai combat, mais…pas avec FaceApp.

Ce n’est pas un combat mais une mission impossible ou presque. Et FaceApp n’est pas la seule application dans ce cas. Lorsque vous chargez votre image, vous en cédez aussi les droits. C’est une licence perpétuelle et irrévocable, l’éditeur peut faire ce qu’il veut de cette image sans votre consentement, vous lui avez donné carte blanche dans les conditions d’utilisation ! Les sénateurs américains et même le FBI se penchent sur cette question et conseillent de ne pas télécharger ces applications. Reste à savoir si l’hébergement des images et des données personnelles transite par la Russie, ce qui n’est pas acquis, mais le risque est déjà assez grand pour se méfier.

Il existe toutefois la possibilité de se sortir de ce système. Vous pouvez tout à fait faire une demande d’accès ou de suppression de vos données personnelles et de vos photos auprès de FaceApp. Il fait vous rendre dans l’onglet « assistance », « signaler un bug » et ne pas oublier de placer le mot « privacy » dans votre requête. Ce n’est pas gagné mais les menaces qui pèsent sur ces applications « assouplissent » un peu les conditions de retrait de ces opérateurs. Ils sont en revanche assaillis de demandes et il vous faudra sans aucun doute être patient. L’accès aux données personnelles est un gros business et croire que tout ceci est sans conséquence est une belle erreur. Tout le monde n’en sera pas victime mais quand le piège se referme, il est souvent trop tard…méfiance !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

«L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

Pin It on Pinterest