Apple et Trump, fin de l’idylle ?

Une fois dans un sens, une fois dans l’autre. La protection des personnelles est souvent mise à mal et Apple, qui vient de racheter Xnor.ai, met un point d’honneur à se différencier des petits copains. Pour Tim Cook, cette protection est un cheval de bataille et Xnor.ai, qui a développé des outils de reconnaissance faciale sans transferts sur le Cloud, est bien là pour le rappeler. Et ce n’est pas la première fois qu’Apple rachète ce genre de startup qui utilise localement les données. Mais si cela protège les clients d’Apple, cela fait aussi bondir Trump qui n’en est pas à un tweet près.

Si Mark Zuckerberg a eu à répondre sur la fuite de données devant les élus américains, cette fois Donald Trump reproche à Apple cette protection. Cela peut se comprendre puis qu’il s’agit des téléphones de suspects dans l’affaire Pensacola, une sombre histoire de terrorisme sur une base navale américaine. Alors Donald Trump a tweetté « Nous aidons Apple tout le temps sur le COMMERCE et tant d’autres problèmes, et pourtant, ils refusent de déverrouiller les téléphones utilisés par les tueurs, les trafiquants de drogue et d’autres criminels violents. Ils devront intervenir et aider notre grand pays , MAINTENANT! RENDONS SA GRANDEUR A L’AMERIQUE ! »

Dans sa délicatesse habituelle Trump a donc mis Tim Cook sur le grill. Mais celui-ci n’a pas tardé à réagir et la marque à la pomme a lancé un communiqué expliquant qu’elle avait fourni quantité de données mais qu’elle refusait de construire une « porte dérobée » pour laisser un accès trop facile. C’est vrai aussi que Trump a effectivement pas mal aidé Apple et qu’il attendait sans doute un retour sur cette affaire de l part du géant de Cupertino.

Mais la ligne entre protection des données personnelles et investigations dans des affaires criminelles est bien fragile. Protéger des utilisateurs qui auraient des comportements hautement répréhensibles et sans doute compliqué mais ouvrir tous les robinets n’a rien de bon non plus et le risque de dérives est alors très grand…éternel dilemme… Resta à voir si à l’avenir Trump restera complaisant avec Apple si l’entreprise en reste là. Le Président à la mèche rebelle est aussi très rancunier !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

«L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

 

Pin It on Pinterest