Les robots au service de l’écologie continuent leur développement et vont nous aider dans notre quêtes d’un monde plus propre ! C’est en tout cas l’objectif d’AMP Robotics avec leurs systèmes de triage des déchets et l’investissement sur le long terme que cela représente.

AMP Robotics, une startup basée à Denver, Colorado, qui crée des systèmes robotiques qui trient les matériaux recyclables, a annoncé ce matin la clôture d’un cycle de financement de série B de 55 millions de dollars mené par XN. La startup a déclaré qu’elle utilisera les fonds pour développer ses activités commerciales et des applications de produits d’IA qui s’intègrent dans les installations de récupération des matériaux afin d’augmenter les taux de recyclage pour ses clients.

Selon l’Agence de protection de l’environnement, les États-Unis ont généré environ 262 millions de tonnes de déchets municipaux rien qu’en 2015. Alors que plus de 91 millions de tonnes ont été recyclées et compostées, l’automatisation promet de faire grimper ce total, car la pandémie oblige les entreprises à suspendre leurs opérations de recyclage en raison de préoccupations pour la sécurité des travailleurs. C’est pourquoi le marché de la robotique de tri des déchets devrait atteindre 12,26 milliards de dollars d’ici 2024, avec un taux de croissance annuel composé de 16,52 %.

AMP Robotics affirme que sa plate-forme offre des taux de prélèvement plus élevés (80 articles par minute) que les processus manuels, ainsi qu’un contrôle global des flux de matériaux sans avoir à les modifier. Elle est de conception modulaire, ce qui permet aux responsables des installations de l’adapter aux flux de travail existants, et elle est adaptée aux marques individuelles et aux UGS d’objets recyclables. Les produits d’AMP Robotics peuvent trier non seulement les métaux, les piles, les condensateurs, les plastiques, les PCB, les fils, les cartons, les capsules de bouteilles, le carton, les gobelets, les coquilles, les couvercles, l’aluminium et les films fins en fonction de leur couleur, de leur clarté et de leur opacité, mais aussi les matériaux en métal, en bois mélangé, en asphalte, en briques, en béton et en plastique mélangé (par exemple, le polyéthylène téréphtalate, le polyéthylène haute densité, le polyéthylène basse densité, le polypropylène et le polystyrène).

AMP Cortex, le système de contrôle robotique de l’entreprise, utilise une combinaison d’algorithmes d’IA et de robots physiques pour orchestrer les tâches de tri, de cueillette et de placement. Une machine de cueillette à trois bras, avec un cadre adaptable en surface et en hauteur, repose sur un tapis roulant, maintenu en place par un châssis en acier mobile. Elle est alimentée en données par AMP Neuron, qui utilise la vision par ordinateur pour distinguer les caractéristiques visuelles et s’améliore en traitant des « millions » d’images dans le nuage sur le réseau d’AMP Robotics. Cela lui permet de trier plus précisément les objets et d’apprendre de nouvelles classes de matériaux, de s’adapter à la conception des emballages et aux changements d’éclairage, et de récupérer des matériaux très demandés comme le papier, les tissus et le carton.

Toutes ces données alimentent AMP Insights, un outil de visualisation en ligne qui surveille l’activité et les performances des flux de matériaux. Des notifications en temps réel envoyées par texte et par courrier électronique tiennent les gestionnaires au courant de l’évolution de la situation, y compris des problèmes et des dangers potentiels liés aux équipements. De plus, AMP Insights suit les principales marchandises pour déterminer la composition des matériaux par balle, la valeur connue créée ou perdue sur les lignes résiduelles et la charge par transport.

Au début de l’année, AMP Robotics a lancé un programme de location qui offre un financement sans intérêt, des garanties, de la maintenance et des services sans paiement initial, avec des dépenses totalisant moins de 6 000 dollars par mois dans certains cas.

AMP Robotics affirme qu’en avril, sa plate-forme avait traité plus d’un milliard de produits recyclables dans des installations situées dans plus de 20 États, ce qui, selon la société, se traduit par une réduction des émissions de gaz à effet de serre d’environ un demi-million de tonnes. Les revenus ont augmenté de 50 % par rapport à l’année précédente, suite à la signature d’un accord à long terme avec Waste Connections pour le déploiement de 24 systèmes robotiques guidés par l’IA et l’ouverture d’une installation d’essai de 3 715 mètres carrés d’AMP Robotics dans le Colorado. Plus récemment, AMP Robotics a étendu sa capacité à identifier les produits recyclables pour récupérer des taux plus élevés de matériaux comme la résine de polypropylène, en concluant un accord avec Keurig Dr Pepper pour soutenir son introduction de godets K-Cup recyclables.

La combinaison d’algorithme d’Intelligence Artificielle et de robots physiques semble porter ses fruits pour un monde toujours plus propre et le rendant meilleur pour les générations à venir même si il faut le dire que le cheminement va être long. N’oubliez pas se sont les petits gestes quotidiens mis bout à bout qui font de grandes différences !

Quentin CLAUDEL

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel vous retrouverez toute l’actualité des métaux précieux. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur https://larobolution.com/. »

Source Venture Beat

Pin It on Pinterest