Amazon et les autres, fumisterie ? Chacun son tour ! Après Tesla, Google et Facbook, revenons un peu sur Amazon. L’épicier du net format géant propose aussi ses propres produits et au premier rang desquels ses enceintes connectées Echo dotées du système Alexa. Le marché des enceintes connectées est en plein boum et s’il s’en est vendu 114 millions d’exemplaires en 2018, la prévision de 2019, d’après une analyse publiée par Canalys, devrait se situer à 207,9 millions en 2019. D’après ce même cabinet, ce marché serait plus porteur que celui des tablettes et la top prévision de 2021 table sur 600 millions d’enceintes connectées.

Alors évidemment, la concurrence pousse au portillon, chacun voulant sa part du gros gâteau. Le système Alexa d’Amazon est donc décliné dans d’autres objets plus farfelus les uns que les autres comme un micro-onde présenté l’an dernier. Cette fois, Amazon annonce 14 nouveaux objets connectés disposant de la technologie Alexa. Parmi cette farandole d’objets loufoques, citons les lunettes, les bagues (trop cool, je parle à ma bague) et un balai de wc. Non, le dernier, c’est une blague mais je suis certain qu’ils en seraient capables.

Tout cela est formidable et merveilleux et présente une belle occasion de profiter de la Robolution…mais il ne faudrait peut-être pas trop s’emballer non plus. Si ce marché explose, et c’est l’occasion de miser sur les fabricants, le soufflé pourrait vite retomber, une fois l’effet de mode passé. Parce qu’au final, cela ne sert finalement pas à grand-chose et n’apporte rien de bien neuf sous le soleil. Pour épater la galerie, pas de problème, mais une fois que le produit sera banalisé, il pourrait ne plus séduire au regard des services qu’il propose et le marché s’essouffler grandement.

Comme je suis un grand naïf devant l’éternel, je me disais que l’autre point essentiel de ces enceintes et appareils connectés ferait réfléchir et serait la première raison d’une chute des ventes. Evidemment, je me trompe lourdement, seule la mode a droit de cité… Toujours selon Canalys et l’un des experts de leur enquête « Les enceintes connectées et assistants vocaux doivent devenir un intermédiaire pour offrir des services liés à l’autonomie des personnes à domicile, des nouveaux services de santé ou encore des services gouvernementaux ». Bon, déjà, 99% des clients sont des « Geek » et pas des personnes âgées et par ailleurs si les services gouvernementaux utilisent ces systèmes, on est mal partis !

Bien oui, une autre enquête menée par Bloomberg a révélé (il y en a qui l’ignorait ?) que « des milliers d’employés d’Amazon analysaient les enregistrements de ces appareils pour « améliorer l’expérience client »…Alors pour la discrétion et la non-ingérence, il y a beaucoup mieux ! Tout cela n’a qu’un but que même le grand naïf que je suis voit comme le nez au milieu de la figure…le business. Un double business puisqu’il s’agit de vous vendre ces appareils, et là c’est déjà juteux, puis de vous proposer d’autres produits ciblés au regard de vos habitudes. Et sans doute, mais attention voyons c’est interdit, d’exploiter commercialement vos données personnelles. Vraiment, quel monde merveilleux. Au moins personne ne vous oblige à en acheter.

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

«L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

Pin It on Pinterest