Algorithme, quand tu nous tiens ! Ah les algorithmes, sujet quasi inépuisable.  Celui de Google, maître du monde, qui fait et défait les entreprises qui commercialisent par Internet, fait l’objet de toutes les attentions. De la part de Google qui explique avoir effectué en moyenne 9 modifications par jour en 2018 (oui, ça fait 3285…), mais aussi des utilisateurs qui cherchent à s’en attirer les faveurs. Cette fois c’est Youtube qui vient de faire de substantielles modifications dans l’idée de bloquer les vidéos « toxiques » dans les recommandations. Oui, vous savez, j’en ai parlé de ces fameuses recommandations qui empoisonnent notre expérience du net…Parce que la finalité, bien entendu, c’est de vous « fliquer » pour toujours vous proposer des choses « pertinentes » pour vous !

A ce propos, une tribune du journal « Le Monde » signée Hugues Bersini (Directeur de l’Institut de recherches interdisciplinaires et de développements en intelligence artificielle (Iridia) de l’Université libre de Bruxelles, membre de l’Académie royale de Belgique) titrait « Il est grand temps de reprendre la main sur les algorithmes qui nous gouvernent ». Une sage approche qui permettrait à chacun de s’approprier les codes des algorithmes et de décider de leur pertinence ou non. Chacun mais aussi collectivement, pour le bien de tous. Il reprend d’ailleurs une expérience menée à Boston aux Etats-Unis qui est « le lieu d’expérimentation algorithmique d’un groupe de développeurs réunis sous le label Code for America qui, parmi d’autres réalisations, ont inscrit à leur tableau de chasse l’inscription automatisée dans les écoles publiques ».

une bien belle initiative qui nous rappelle qu’il est grand temps en effet d reprendre la main et non se laisser gouverner ou influencer par des algorithmes qui prétendent diriger notre vie quotidienne. Evidemment à des fins commerciales ou électorales…Il n’est pas trop tard pour agir et pas seulement en « débranchant » mais en saisissant l’opportunité de cette Robolution sans être, une fois de plus, de moutons bien encadrés, incapables de réfléchir…

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

«L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

 

Pin It on Pinterest